avril 22, 2018, 04:36:53 pm

Messages récents

Pages: [1] 2 3 4 5 6 ... 10
1
Discussions générales / Verifier si un homme s est masturbe
« Dernier message par encage le Aujourd'hui à 11:59:46 am »
Bonjour, quelqu'un pourrait-il donner des conseils à une femme pour vérifier si son homme s est masturbe ? Moi j'ai un ensemble de conseils que je peux donner mais je ne sais pas si ce sont les plus efficaces. Je sais que par exemple je peux quand même être en érection mais peut-être moins que si je n'ai pas jouis depuis longtemps. Je sais que je peux aussi être moins réactif à la main de Madame. Il y a même peut-être une question d'odeur de sperme?
et bien sur le comportement...
Merci. Si cela est possible ca diminue la contrainte de porter une cage.
2
Journaux des encagés / Re : Journal de encagé
« Dernier message par encage le Aujourd'hui à 11:47:13 am »
Bonjour, je vous donne quelques nouvelles. Il y a trois jours ma femme a deviné que je m'étais masturbe alors que je n'ai pas le droit de le faire sans autorisation. Ma femme m'a donc puni trois jours ferme. C'est-à-dire strictement rien pendant trois jours et une surveillance plus rapprochée.
À vrai dire je trouve que c'est bien aussi, moi qui suis toujours en manque de sexe, faire cela et le moins bon moyen pour obtenir davantage. Du coup j'effectue ma punition en faisant profil bas et je suis pressé que dès que la punition élevée j'appliquerai la procédure ton art, c'est-à-dire que quand j'ai envie de ma femme, c'est-à-dire quasiment tous les jours, je lui demanderai, si elle me refuse je demanderai si je peux me masturber, et si c'est bon il faudra rester sage avec le zizi.
Évidemment globalement si mon comportement est correct (ne pas être grognon etc.) en plus je devrais être gâté. C'est vrai que ça me fait un peu peur j'ai vraiment envie de ma femme presque tous les jours et je n'arrive pas toujours à obtenir cela. J'espère donc vraiment très bien me comporter et on verra.
Je pense même demander à ma femme d'être un peu plus sévère avec moi ce qui pourrait faire un comportement un peu meilleur, un peu moins de masturbation sauvage, et finalement donc davantage de récompenses. Typiquement ce que j'aimerais beaucoup c'est que ma femme surveille de très près les masturbation et me menace de forte punition si le comportement commence à vaciller ou si je masturbe sauvagement. Ainsi peut-être que je me tiendrais mieux et du coup que je serai mieux récompensé.

Quelque chose que « j'aime beaucoup », c'est par exemple si pendant cette punition je réclame trop où j'en Cystes trop ma femme menace de prolonger. Du coup c'est très efficace et ça me calme tout de suite, du coup tout le monde est content, je ne l'embête pas, et je ne retarde pas non plus ma date de fin de mission. J'aime beaucoup quand ma femme a des solutions claires et nettes qu'il me remettent dans le droit chemin.
3
Journaux des encagés / Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par lesamours le Aujourd'hui à 09:59:03 am »
Bonjour,

Merci encagé pour ces très beaux textes. Il faudrait que nopus trouvions le moyen de les diffuser a toutes les femmes sur terre  ;D

Les amours
4
Journaux des encagés / Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par Anton le Aujourd'hui à 01:26:44 am »
Et l'autre texte est génial ....  mon Dieu , si toutes les femmes de France lisaient ces quelques paragraphes , comme la vie serait plus simple .....    ::)


J'ai vraiment beaucoup aimé ces passages , (mais tout le texte est un modèle ...)  :
     
 
  Un jour je suis entrée dans son bureau sans frapper et je l’ai surpris à genou face à son ordinateur portable, en train de se masturber. Plutôt surprise, j’ai refermé la porte comme si je n’avais rien vu. Ensuite, nous n’en avons pas reparlé.
Mais comme je suis d’un naturel curieux, je l’ai un peu surveillé. Plusieurs fois, je suis entrée dans son bureau à l’improviste et j’ai eu l’impression qu’il remontait rapidement son pantalon. Et puis un jour j’ai trouvé une dizaine de kleenex humide et qui sentaient l’amande, dans sa corbeille à papier.

 Il était surpris et tenta de la retirer,  mais c’est très bien fait et une fois fermé ça ne bouge plus. Comme il commençait à s’énerver, je lui fit remarquer que j’étais au courant de ses masturbations quotidiennes qui m’énervaient aussi et qu’il ferait mieux de s’occuper de moi. Il me dit qu’il était prêt à le faire tout de suite. Je refusais. Il me dit qu’il devait ouvrir pour aller faire pipi. Je lui expliquais qu’il n’avait qu’à s’asseoir sur le siège et que ça marcherait aussi bien que pour les femmes. et qu’on en discuterait demain. Le lendemain fut le jour le plus pénible. Dès le matin, il demanda l’ouverture. Je lui dit que le jeu continuait et que désormais c’est moi qui déciderait. Visiblement cette situation l’excita, mais il n’en dit rien de plus. Il était un peu étonné… ou vexé.


J’avais lu quelque part que certains hommes éprouvent des désirs de soumission, je me disais qu’il aimerait peut-être que je lui résiste un peu. J’avais la clef et donc c’était à moi de décider de la suite. Maintenant que j’avais fait le plus dur je me persuadais d’attendre un peu pour voir sa réaction dans le temps.

     

5
Journaux des encagés / Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par Anton le Aujourd'hui à 01:10:18 am »
Merci Ragnar pour la photo du pot d'Aloé Vera . Je vais essayer .
6
Journaux des encagés / Re : Journal de Ragnar
« Dernier message par Anton le Aujourd'hui à 01:02:29 am »
  ... spectacle, et engagement immédiat...

Rag

enCagement Ragnar , enCagement .... pas enGagement (parce qu'à mon avis tu dois déjà avoir été engagé par l'établissement pour lequel tu fais tes shows) , et pour l'enCagement , ça je crois que c'est pour Alva ....  ;)

(dis voir , quand tu vas discuter le coup avec la caissière , après le show , Alva t'a déjà réenCagé ? .. )   :D
7
Journaux des encagés / Re : Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par Anton le Aujourd'hui à 12:54:20 am »
Bonjour je vous cop colle un texte retrouve... je ne sais pas qui est l auteur...
   

Aujourd'hui je me rend compte que ce qui est le plus important ce n'est pas la durée d’enfermement de mon homme mais la manière dont je m'occupe de lui. Rassurez vous cela ne prend que très peu de temps. Comme je l'ai écrit au début de ce texte l'homme en manque de sexe est focalisé sur sa partenaire s'il ne peut se soulager autrement. Pour nous les femmes il est facile de nourrir l'envi de nos hommes. Je sais qu'au bout de quelques jours lorsqu'il commence a être plus attentif envers moi, il est temps que je m'occupe de lui. Attention rien de bien compliqué. Lorsqu'il est enfermé, une caresse sur son sexe de temps en temps, une apparition nue devant lui, la demande d'un massage sans possibilité de libération. La liste peut être longue. Plus vous serez désirable, plus il vous aimera.   
 
 

Merci beaucoup encage .

Voilà un très beau texte , très authentique , vécu .
J'ai repris un passage qui me paraît très important , très simple , mais que à mon avis , presque toutes les femmes ont un mal fou à comprendre et à appliquer .

Quel dommage ....
8
Journaux des encagés / Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par encage le avril 21, 2018, 06:50:10 pm »
et un autre :

La cage dorée
Le 12/04/2009
IMPRIMER | SHARE ON EMAILENVOYER PAR EMAIL | MORE SHARING SERVICESPARTAGER | 5 COMMENTAIRE(S)

Je suis mariée depuis vingt ans. Les dix premières années ont été sexuellement satisfaisantes. J’ai eu trois enfants et, petit à petit, le calme s’est installée sur ce chapitre. Je n’étais pas très motivée et lui ne me provoquait guère qu’une ou deux fois par mois. Notre sexualité semblait dormir benoîtement. Mon mari travaille dans son bureau à la maison. Un jour je suis entrée dans son bureau sans frapper et je l’ai surpris à genou face à son ordinateur portable, en train de se masturber. Plutôt surprise, j’ai refermé la porte comme si je n’avais rien vu. Ensuite, nous n’en avons pas reparlé.
Mais comme je suis d’un naturel curieux, je l’ai un peu surveillé. Plusieurs fois, je suis entrée dans son bureau à l’improviste et j’ai eu l’impression qu’il remontait rapidement son pantalon. Et puis un jour j’ai trouvé une dizaine de kleenex humide et qui sentait l’amande, dans sa corbeille à papier. Je vide sa corbeille tous les jours. Je me suis dit qu’il devait se masturber plusieurs fois pas jour. J’ai un peu culpabilisé mais ça m’a donné des envies. Puisqu’il ne s’occupait pas de moi je me suis acheté un godemiché et j’ai palié son manque d’enthousiasme moi-même. Mais au bout d’un moment, je commençais à me lasser de cette solitude dont je n’osais pas lui parler.
J’en étais là lorsqu’un jour, chez mon coiffeur, j’entendis une conversation entre une cliente et la coloriste qui se plaignait du fait que son partenaire la prenait violemment presque tous les soirs et qu’il faisait si vite qu’elle était toujours déçue. La cliente lui expliqua qu’elle avait trouvé un truc pour être caressée quand et comme elle voulait. Elle avait convaincu son mari d’accepter de porter une cage de sexe dont elle était la seule à conserver la clef. Ainsi disait-elle, il ne se masturbe plus et elle contrôle totalement sa sexualité, donc pas de danger de petit coups à coté.
J’ai immédiatement pensé que je ne voyais pas comment proposer une telle solution à mon mari. Au début, il était plutôt macho, mais au fur et à mesure que naissaient les enfants, j’avais pris la direction de la maison et il ne s’occupait plus que de son travail, le reste c’est moi qui en décidait. Les comptes, les vacances, les études des enfants, bref, je dominais facilement tout mon monde y compris lui. Mais les kleenex continuaient à s’échouer quotidiennement dans la corbeille à papier. Plus il y en avait, et plus je trouvais qu’un peu de câlin me manquait tout de même.
Après y avoir longuement réfléchi j’ai décidé de tenter un truc fou. Chaque année pour notre anniversaire de mariage, mon mari m’emmène dans un très bon restaurant et nous nous offrons chacun un petit cadeau. Pour le 11e anniversaire, à la fin du repas que nous avions bien arrosé, il m’offre un bracelet et moi je lui donne un CB3000. Etonné, il regarde le cadeau et me demande ce que c’est. Je lui explique que c’est une cage de sexe. Il rigole et me demande ce qu’il doit en faire. Je n’était pas très à l’aise, mais l’alcool m’ayant bien inhibé, je me lance. C’est pour jouer. Tu ne t’occupes plus beaucoup de moi, alors pour notre anniversaire j’ai trouvé ce truc pour t’exciter un peu. C’est facile, tu vas aux toilettes et tu te la fixes sur ton sexe. Tu fermes le cadenas et tu me rapportes la clef. Comme ça c’est moi qui déciderait tout à l’heure du moment. Après avoir observé le mécanisme de l’objet dans lequel on glisse la verge et les testicules, puis on ferme la cage avec le cadenas, il part aux toilettes. Ca l’avait plutôt excité. Lorsqu’il revint, il me tendit la clef avec une mine mi-figue mi-raisin.
Mais en rentrant à la maison, je lui dit que j’étais fatigué et qu’on jouerait plutôt le lendemain. Il était surpris et tenta de la retirer, mais c’est très bien fait et une fois fermé ça ne bouge plus. Comme il commençait à s’énerver, je lui fit remarquer que j’étais au courant de ses masturbations quotidiennes qui m’énervaient aussi et qu’il ferait mieux de s’occuper de moi. Il me dit qu’il était prêt à le faire tout de suite. Je refusais. Il me dit qu’il devait ouvrir pour aller faire pipi. Je lui expliquais qu’il n’avait qu’à s’asseoir sur le siège et que ça marcherait aussi bien que pour les femmes. et qu’on en discuterait demain. Le lendemain fut le jour le plus pénible. Dès le matin, il demanda l’ouverture. Je lui dit que le jeu continuait et que désormais c’est moi qui déciderait. Visiblement cette situation l’excita, mais il n’en dit rien de plus. Il était un peu étonné… ou vexé.
J’avais lu quelque part que certains hommes éprouvent des désirs de soumission, je me disais qu’il aimerait peut-être que je lui résiste un peu. J’avais la clef et donc c’était à moi de décider de la suite. Maintenant que j’avais fait le plus dur je me persuadais d’attendre un peu pour voir sa réaction dans le temps. Je savais au moins qu’un changement allait intervenir tout de suite : il allait en finir avec la masturbation en cachette. Au départ, il supplia, il cria, il me demanda de ne pas lui interdire cela, mais je dirige à présent, et je fixe les règles. Pendant la première semaine, je ne l’ai pas libéré car je voulais qu’il comprenne que le jeu allait durer un peu plus qu’une soirée. Puis, un soir je me suis faites très câline et je l’ai un peu provoqué. Il était tellement excité qu’il m’a caressé comme jamais. A chaque fois qu’il tentait de me toucher le sexe, je lui remontait les mains vers mes seins ou mon dos pour qu’il fasse durer ces préliminaires que j’adore et qu’il avait jusqu’à présent toujours un peu écourtés dès qu’il bandait trop. En fait, avant, quand il était près, il me pénétrait et moi il fallait que je m’en arrange. Résultat, ça marchait toujours pour lui et une fois sur deux ou sur trois pour moi. Mais ce jour-là, je commençais à être si bien que j’avais une folle envie de le libérer. J’avais tellement fait duré le plaisir, qu’il était extrêmement excité et il me dit que si je ne le libérais pas tout de suite, il ne pourrait pas me pénétrer. Alors je lui ai tendu le godemiché en lui disant de le sucer comme s’il faisait une fellation afin de le lubrifier pour me l’introduire lentement et en douceur. Tandis qu’il s’exécutait et qu’il l’agitait en moi, j’ai commencé à me masturber et en très peu de temps, je suis arrivée au nirvana.
Pendant le temps où je reprenais mes esprits, je lui fis signe de ne plus me toucher. Il s’allongea à coté de moi, sans bouger. J’ai attendu un bon quart d’heure avant de rouvrir les yeux. Sa tension était redescendue et sa verge, qui avait été gonflée dans la cage pendant le jeu, avait maintenant reprit ses aises. Il avait débandé. Je partis dans la salle de bain et en revenant je l’embrassais tendrement en le complimentant et en lui disant que jamais ça n’avait été aussi bien depuis le début de nos relations. Il s’attendait à être libéré. Je lui dit que s’il restait comme ça, c’est parce que je voulais voir si le lendemain, il en aurait autant envie et s’il me ferait la même fête. Alors il accepta d’attendre encore un jour. Le jeu semblait avoir commencé à lui plaire. La journée du lendemain, il a été adorable et a passé un partie de son temps à m’aider dans mes tâches ménagères. Il a fait les lits et passé l’aspirateur. Je lui ai fait remarqué que le temps qu’il avait utilisé à se masturber était mieux employé à m’aider et que j’appréciais particulièrement. Le soir, ce fut fantastique également et tous les autres soirs ensuite. Mais pour faire court, je dois vous avouer que j’avais peur que ça cesse et qu’en fait je ne l’ai pas libéré avant 3 semaines. Alors je l’ai libéré et l’ai autorisé à se masturber devant moi. Il a beaucoup aimé. Dès que sa verge est redevenue flasque, pendant qu’il reprenait ses esprits et avant qu’il ne réagisse, je lui ai remis la cage en place et l’ai rebouclée.
Ainsi, il avait eu le temps de comprendre que maintenant, je contrôle ses orgasmes. Bien sûr depuis je lui ai appris à satisfaire mes propres besoins sexuels, dont il prend soin avec sa langue ou avec un de mes petits jouets sexuels. Il fait un superbe travail et mes désirs sont totalement comblés. Par sécurité, j’ai déposé dans mon tiroir de table de nuit une clé de secours scellée à la cire avec mon empreinte de doigt. Et je la regarde régulièrement. Maintenant, non seulement il m’aide davantage dans mon activité de ménagère, mais c’est devenu un amant fantastique. Il m’arrive de le réveiller en pleine nuit parce que j’ai une envie de câlin. Je tire sur sa cage, ça l’excite toujours beaucoup et il se précipite pour me combler. Récemment, il m’a dit qu’il aimait bien cette frustration. Alors j’ai tenté, lorsque je l’ai libéré, de lui attacher les mains dans le dos tandis que je le masturbais. Il était aux anges. Je lui ai demandé de me prévenir juste avant d’exploser pour que ça ne gicle pas partout. Lorsqu’il m’a dit que ça venait, j’ai cesser de le toucher. Sa semence est sortie lentement sans qu’il ait d’orgasme. Il a hurlé qu’il trouvait cela injuste et humiliant et frustrant, etc. Je lui ai remis la cage et délié les mains. Mais finalement, je crois qu’il a aimé car depuis, je fonctionne toujours ainsi.
Dominou
9
Journaux des encagés / Re : 2018 ... allô .. ?
« Dernier message par encage le avril 21, 2018, 06:49:07 pm »
Bonjour je vous cop colle un texte retrouve... je ne sais pas qui est l auteur...


La première fois que mon mari m'a parlé d'une cage de chasteté, je l'ai pris pour un fou. Après 18 ans de mariage, j'ai pensé qu'il ne voulais plus me faire l'amour, qu'il me demandait de le priver de  son sexe. Mon mari est fou...

Après quelque jours d'incompréhension, j'ai repensée a ce qu'il m'avait demandé. J'aime mon mari et depuis le début de notre relation nous nous étions promis, que quoi qu'il arrive, de tout nous dire. Je sais que parfois je ne répond pas a ses attentes ou désir comme il espérerait. Il est vrais qu'avec le temps la fréquence de nos rapports s'est petit a petit espacées. Ce n'est pas que j'ai moins de désires pour lui mais le rythme de la vie professionnel et familiale m'oblige a faire des priorités.

Autour de nous beaucoup de couples ont connus des problèmes sexuels entraînant disputes, tromperies et séparations. Pour nous, tout a toujours été facile. Nous nous aimons et avons confiance l'un en vers l'autre. Aujourd'hui, je ne comprend pas pourquoi il me demande de l'enfermer dans un dispositif de chasteté. Ne veut il plus me faire l'amour? 

Devant cette incompréhension, afin de me renseigner j'ai surfer sur internet. Avec beaucoup de patience, après avoir écartée les sites sadomasochistes ou religieux j'ai enfin trouvée quelques adresses et forums ou les couples vivent leurs sexualités autrement. J'ai compris que les jeux de  chastetés pouvaient améliorer le comportement de l'homme vis a vis de sa femme et apporter de nouveaux sentiments au sein du couple. L'abstinence sexuelle maîtrisée va décupler l'amour que l'homme a pour sa compagne..... et qu'en aucun cas cela supprime les rapports sexuels.

Deux semaines plus tard, un soir j'ai fait part a mon mari de mes recherches sur internet. Nous avons décidés que nous devrions faire un essai. Puisque c'est lui qui porterait le dispositif de chasteté, je lui ai demandée de s'occuper de l'achat de l'objet. Pendant ce temps je m'occuperais d'approfondir mes connaissances de la sexualité masculine et de découvrir la méthode la plus adapté aux jeux de la chasteté dans le couple.

Mes premières recherches mon permis de comprendre la différence qui existait entre un homme et une femme sur l'approche du désir sexuel. Un homme en général a un besoin physique de se vider de la tension sexuelle accumulée au fil des jours. Plus il est en contact avec des pensées érotiques plus il aura besoin de libérer sa pression sexuelle. Parfois cette tension peut rendre l'homme tendu, voir même un peu agressif dans ses paroles ou ses gestes. C'est pour cela que beaucoup d'homme marié, pour calmer leurs envies, pratiquent la masturbation. Sans aucune possibilité de soulagement vous devenez l'unique source de plaisir et le seul être aimé.

Pour la femme le désir sexuel est beaucoup plus subtil. Avant toute relation nous avons besoin de nous sentir désirée. Souvenez vous vos premiers flirts lorsque vos prétendants vous faisaient la cour. Votre mari lui même a du être a une période plus tendre, prévenant, attentionné qu'il ne l'est aujourd'hui. Il semble que grâce a cet objet le couple puisse revivre cette expérience. Votre mari va devenir beaucoup plus doux, il sera plus attentif a ce que vous ressentez, a votre plaisir, aux caresses que vous aimez. Il existe un adage de grand-mère qui dit «On tient un homme par le ventre et le bas-ventre», alors mesdames réfléchissez.

De son coté mon mari a commandé une CB6000 qui devrait arrivée dans quelques jours. Cette cage  présente l'avantage d'être réglable et légère. Il n'arrête pas de me poser des questions sur ce que j'ai trouvée sur Internet mais pour l'instant je préfère ne rien dire. D'un coté je ne sais pas trop comment m'y prendre et puis je pense que de garder le secret met un peu de piment a cette aventure.

Une semaine plus tard la cage de chasteté est arrivée. Nous avons attendu le week-end pour qu'il procède au premier essai. Lorsqu'il est sorti de la salle de bain j'ai eu un fou rire. Voir son sexe enfermé dans un tube en plastique m'a paru complètement ridicule. Après mettre inquiétée pour lui, je lui ai demandé si il voulait vraiment continué cette expérience. Après son accord je l'ai informée que je lui laissais deux semaines pour qu'il trouve les bons réglages et qu'ensuite je prendrais les clés. Au cours des quinze jours qui ont suivi mon mari a porté la cage pendant la journée, quelque fois la nuit et le week-end. Pas une seul fois je ne suis intervenue mais je l'ai senti très amoureux et nous avons fait l'amour plus que d'habitude.   

Après sa période d'essai, mon mari m'a invité au restaurant et m'a confié toutes les sensations qu'il avait vécu. Nous avons passés une soirée formidable. Ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu une telle complicité. De retour a la maison il a voulu que nous fassions l'amour mais je l'ai informé que sa période d’essai était terminée et qu'a partir de maintenant si il voulait toujours jouer, c'est moi qui décidais donc ce soir il mettrait la cage. Le programme que j'avais préparé pour lui commençais par trois jours de cage puis trois jours de repos. Après chaque période nous augmenterions le délais par un jour de plus.

Voila maintenant trois mois que pour la première fois mon mari m'a parlé d'une cage de chasteté. Nous avons eu des problèmes avec la CB6000 qui c'est décoller à plusieurs reprises. Lorsqu'un des anneaux s'est cassé nous avons décidés d'acheter une cage en métal. Je trouve cette nouvelle cage beaucoup plus jolie, un peu comme un bijou qu'il porte en mon honneur. Dans le tube en plastique mon mari avait parfois des rougeurs dues aux frottements contre la peau, avec cette nouvelle cage plus de problème. Cette cage en métal est constituée de plusieurs anneaux maintenu entre eux, ce qui facilite grandement le nettoyage et le séchage du pénis. Maintenant il n'a plus besoin de l'enlever pour sa toilette quotidienne. Nous avons choisis  un modèle dont le tube est plus court que le précédent. Ça interdit tous début d'érection et rend la cage plus confortable pour lui.

Aujourd'hui je me rend compte que ce qui est le plus important ce n'est pas la durée d’enfermement de mon homme mais la manière dont je m'occupe de lui. Rassurez vous cela ne prend que très peu de temps. Comme je l'ai écrit au début de ce texte l'homme en manque de sexe est focalisé sur sa partenaire s'il ne peut se soulager autrement. Pour nous les femmes il est facile de nourrir l'envi de nos hommes. Je sais qu'au bout de quelques jours lorsqu'il commence a être plus attentif envers moi, il est temps que je m'occupe de lui. Attention rien de bien compliqué. Lorsqu'il est enfermé, une caresse sur son sexe de temps en temps, une apparition nue devant lui, la demande d'un massage sans possibilité de libération. La liste peut être longue. Plus vous serez désirable, plus il vous aimera.   

Après tout ce chemin parcouru, si vous me posez la question de savoir si je suis satisfaite, ma réponse sera évidement oui et même un très grand oui. Cette aventure nous a beaucoup rapprochée. Nous avons retrouvés notre complicité et notre amour d'antan. La cage de chasteté a permis notre couple de s‘épanouir et de raviver un feu qui s’éteignait lentement. Elle n'a pas fait que de changée notre sexualité, elle a changée notre vie de couple.

Voila en espérant que mon expérience vous donnera envie d'essayer.

A bientôt.   
10
Au pays des fantasmes / Re : Re : Le journal de Philou
« Dernier message par cagelover le avril 21, 2018, 01:08:51 pm »

Bonjour le forum,

Ca y est. Cela devait arriver. Ma KH m'a soumis à son amant. Il m'a pris. Au début c'était douloureux mais après ce fut disons "agréable". C'est la première fois pour moi. Ma KH a adoré me voir ainsi pendant un bon moment à être chevauché. Elle est satisfaite.

PHILOU

Cool !
Pages: [1] 2 3 4 5 6 ... 10

Pub

Pub