février 19, 2018, 04:55:35 pm

Auteur Sujet: Vu sur Union  (Lu 607 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne lesamours

  • Expert
  • *****
  • Messages: 385
  • Popularité : +30/-5
  • Sexe: Homme
  • DADO: 06 Septembre 2017 - DDDO: 24 Septembre 2017
    • Voir le profil
  • Type de cage: Bon4M small et Tour de Londre de chez Red Chili
Vu sur Union
« le: septembre 24, 2017, 10:59:54 am »
La cage de chasteté : plus de désir dans le couple ! (30 septembre 2016)

Pour relancer leur libido ils ont trouvé le truc imparable : la limiter. Mieux, la contrôler. Et dans ce domaine c’est madame qui tient les cordons de la bourse. Une pratique plus connue sous le nom de Key holding, qui fait de plus en plus d’adeptes.
Le sujet est vaste et s’étend en plusieurs parties. Ici nous découvrirons le témoignage de Sylvia Labiche, auteur de « Cage de Chasteté »….
Le sexe ne s’use que si l’on ne s’en sert. Pour lui conserver tout son éclat, il suffirait d’en limiter son utilisation. Les adeptes (hommes et femmes) de cette théorie sont de plus en nombreux à passer à la pratique. Ils utilisent l’accessoire indispensable : la cage de chasteté masculine.
Les messieurs seraient ainsi plusieurs milliers en France (loin derrière les Américains) à porter discrètement sous leurs pantalons cet accessoire de métal, d’acier, de plastique ou de silicone. Mais si la matière et les tarifs diffèrent, la constante demeure le cadenas. Car dans ce jeu de rôles, c’est madame qui garde la clé pour s’assurer que l’oiseau reste bien en cage.
Une épouse normale qui casse la routine
La grande prêtresse française du genre, Sylvia Labiche, en a même fait un guide pour aider ses congénères à passer le cap. Sylvia Labiche est un pseudonyme derrière lequel se cache une enseignante de la région parisienne. Le sujet de la cage de chasteté est encore tabou dans notre société pour qu’une femme puisse assumer publiquement la chasteté contrôlée de son mari. La cinquantaine, mariée à un haut fonctionnaire, elle s’intéresse à la chasteté masculine contrôlée depuis plusieurs années.
Elle a même créé un blog/forum très suivi afin de partager ses expériences et encourager les couples à explorer l’aventure de la chasteté masculine contrôlée. Sylvia est aujourd’hui l’une des références françaises de la chasteté masculine envisagée sous un angle non SM, pour le simple bénéfice du couple :
« Je ne suis pas une dominatrice. Encore moins une sadique ni même une perverse. Je suis une épouse parfaitement normale, sans fantasmes particuliers. J’ai jusque-là vécu une vie heureuse avec mon mari. Heureuse mais banale, routinière, normale. Trop normale. Nous communiquions peu. Le désir sexuel s’était émoussé. De nature un peu jalouse, je supportais mal de le voir faire le charmeur devant des jolies femmes croisées en soirée chez des amis. Je supportais encore moins l’idée qu’il visite en cachette des sites érotiques sur Internet, comme le font la plupart des hommes je pense.
Et puis, j’ai découvert un petit accessoire qu’on appelle “cage de chasteté”. Troublée par les témoignages de femmes qui avaient tenté l’expérience, j’ai voulu essayer moi aussi. Pour voir. Comme toutes les débutantes, je trouvais a priori la chose assez barbare, relevant du folklore SM. Mais les arguments de certaines femmes n’avaient rien à voir avec le sadomasochisme. Elles mettaient notamment en avant la profonde modification du mental de l’homme du fait du port de la cage.
Intriguée, j’ai donc décidé d’essayer de convaincre mon mari de tenter l’expérience, l’espace de quelques heures pour commencer. À ma grande surprise, il a accepté avec plaisir et curiosité. Depuis mon mari porte une cage de chasteté en permanence. Notre vie de couple s’est modifiée pour notre plus grand bénéfice.
Notre complicité s’est considérablement accrue. Nous aimons nous séduire l’un l’autre au quotidien, comme au début de notre relation. Nous nous aimons davantage et mieux. Notre complicité est redevenue celle d’un jeune couple. Il a retrouvé à mon égard le désir et l’énergie de ses vingt ans. Il ne trouve plus aucun intérêt à visiter les sites érotiques. Je n’ai plus de raison de souffrir de la jalousie. Je suis beaucoup plus sereine et sûre de moi. »

http://www.union.fr/sexo/desir-et-plaisir/les-pratiques-sexuelles/cage-de-chastete-guide-pratique-partie-1-155220.html

Frimousse

  • Invité
Re : Vu sur Union
« Réponse #1 le: septembre 24, 2017, 11:14:02 am »
Voila qui est fort intéressant.
Merci l'ami

Hors ligne Anton

  • Couple
  • Expert
  • *****
  • Messages: 2993
  • Popularité : +170/-87
  • Sexe: Homme
  • DDDO : 27 Janvier 2018
    • Voir le profil
Re : Vu sur Union
« Réponse #2 le: septembre 25, 2017, 03:23:23 am »
Sylvia , toujours aussi limpide et pragmatique ....

Qui saura la remercier autant qu'il le faudrait pour avoir crée ce site et nous avoir ainsi donné la possibilité de nous perfectionner et de partager nos expériences ... ?

Merci , Madame .
Vive la Liberté , mais pas la mienne !

En ligne Titou

  • Expert
  • *****
  • Messages: 763
  • Popularité : +118/-15
  • Sexe: Homme
  • DDDO: 14 Février 2018
    • Voir le profil
  • Statut conjugal: En couple
  • Type de cage: Mini-cage métal
Re : Vu sur Union
« Réponse #3 le: octobre 20, 2017, 09:59:04 pm »
Le sexe ne s’use que si l’on ne s’en sert.

Pas tout à fait d'accord.

Mon sexe n'est plus utilisé, ou rarement, et je me sens un peu seul, désabusé.
J'ai beau le garder en cage, elle s'en fout. Madame aussi doit se sentir seule.
J'ai l'impression de "gaspiller" mes années...Nos années.

Oui, un peu de spleen ce soir...
ça va revenir, Je suis encore "jeune" .
 
TITOU.

Pub

 

Pub

Pub