Journal de PonPon

Démarré par PonPon, Février 14, 2023, 08:38:44 PM

cbelted, taz et 18 Invités sur ce sujet

Jelu28

Un bâillon pour vous et madame qui se donne du plaisir en se frottant sur votre visage.
Pour aller davantage dans le vice elle aura pris soin de vous donnez une petite pilule bleue avant.

PonPon

J'ai besoin de vous pour me donner des idées.

Hier soir, pendant le massage de Madame, la frustration est montée très fort, et a continué pendant deux bonnes heures alors que je la câlinais pendant qu'elle jouait après ça. Jusque là tout est normal, c'est notre nouvelle façon de faire l'amour, c'est juste que c'était plus frustrant qu'agréable cette fois.

Une fois éloigné d'elle pour dormir, Elle a placé sa magnifique jambe contre ma cage, et a commencé à appuyer. Plaisir intense. Elle m'a autorisé (et incité) à me frotter. C'était assez pathétique d'être là à me frotter contre la jambe de Madame, j'avais l'impression d'être une jeune fille qui découvre sa sexualité en se frottant le clito.

Elle m'a autorisé à aller à l'orgasme, alors je me suis frotté plus fort et l'orgasme est venu... Et l'éjaculation aussi. Madame m'a dit être très déçue de mon comportement, et qu'Elle ne m'autorisait évidemment qu'un orgasme sec. C'était évident pour moi aussi, mais je n'ai pas réussi à me retenir.

Madame m'a demandé de lui soumettre des propositions de punition à la hauteur de la faute. Je lui ai proposé plusieurs choses mais rien qui lui convienne. Elle veut que ça soit quelque chose d'agréable pour Elle et de pénible pour moi. Je sèche un peu.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

La deuxième partie de la punition est tombée. Madame a très peu joué avec moi ce mois-ci, et ne va pas me donner d'orgasme, y compris sec, jusqu'à l'année prochaine.

Un mois presque à vide, c'est en effet une punition à la hauteur de la faute. J'y penserai à deux fois la prochaine fois avant de glisser.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Margotdenis

J espere que Madame se porte mieux et que sa santé s amiéliorera rapidement.
Tous mes voeux de bon rétablissement.

D.
Nous sommes un couple ordinaire, sauf que... Madame contrôle la sexualité de son mari | Madame dicte les règles, monsieur obéit.

PonPon

Nouveau rebondissement (décidément en ce moment !)

Madame a dû être hospitalisée hier soir toujours à cause des suites de sa fausse couche. Pour le moment les nouvelles ne sont pas trop mauvaises, mais Elle sera mise sous pilule pendant au moins 2 mois.

Il est possible que j'aie l'occasion de battre mon record avant même d'entamer mon année présumée de chasteté.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Ce que j'aime sur les essais bébé c'est qu'on va presque à mon rythme naturel (tous les 2-3 jours contre tous les jours naturellement), mais par contre Madame est à peu près dedans les 2 premières fois puis ensuite ça devient protocolaire...

Si la grossesse se passe comme les deux précédentes, et que le post-partum est aussi compliqué, je pense que plus d'un an est plus réaliste que 9 mois. La dernière fois Madame m'avait libéré alors qu'Elle n'avait pas envie et ça avait été un fiasco, je ne pense pas qu'Elle refera la même erreur.

L'avenir nous le dira, c'est pas moi qui contrôle de toute façon. Et puis j'ai bien réussi à tenir plus de 3 mois à la dernière après tout, ce n'est "que" 4 fois plus :o
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Margotdenis

Bonjour Ponpon,

Eh bien te voilà perplexe à la perspective de quelques libérations dans le simple but d'assumer ton rôle de "mâle géniteur". N'est-ce pas finalement le juste rôle de notre sexe que de servir à sa plus simple fonction de procréation?

Je te souhaite d'arriver à profiter au mieux de ces rares opportunités, avant de retourner en cage pour de longs mois (et qui sait pourquoi pas 9 mois?).

D.
Nous sommes un couple ordinaire, sauf que... Madame contrôle la sexualité de son mari | Madame dicte les règles, monsieur obéit.

PonPon

Depuis quelques jours, Madame veut relancer les essais bébé. C'est la bonne période et chaque jour le doute plane, ce qui renforce mon excitation.

Hier soir Madame a tranché : on attendra le prochain cycle. Ça équivaut à ajouter un mois avant ma prochaine libération.

Bizarrement ça me frustre un peu, mais j'accepte sans soucis. Plus ça va plus je me dis que la pénétration ce n'est pas la partie que je préfère de toute façon. Une soirée à faire l'Amour est finalement plus agréable que 10 minutes à faire l'amour, malgré ce que me dit mon cerveau reptilien. Je nage en pleine dissonance cognitive, mais l'idée commence à s'ancrer.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Ce soir, enlacés dans le lit devant des vidéos, la tension sexuelle est vite montée pour moi, et j'ai de nouveau trouvé ce plaisir indescriptible, cette sensation de "faire l'Amour" sans attouchements, juste par le partage d'un bon moment ensemble. Madame l'a bien senti et était d'humeur joueuse. Elle a commencé à me caresser les tétons, par intermittence, juste assez pour faire monter mon désir sans me laisser la moindre chance d'aller à l'orgasme.

Une fois bien haut, Elle a arrêté, s'est écartée de moi et m'a dit "au fait, tu mérites une punition pour ton orgasme non autorisé, la voilà, et gère ta frustration en silence maintenant". Et on a continué notre soirée, à la différence près qu'Elle n'était plus dans mes bras et que la plénitude et le plaisir ont laissé place à la frustration.

Et Elle a continué : "ce n'est que la première partie de ta punition". Je me doutais bien qu'un simple déni d'orgasme ne serait pas une punition suffisante pour un orgasme complet. Je suis curieux de voir ce qu'Elle me réserve pour la suite.

Nous avons discuté ce soir, et abordé notre problème de fond historique sur la sexualité. Nous sommes d'accord sur le fait que nous sommes en train de découvrir ensemble une sexualité alternative, qui vient limiter ce problème.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Nous avons enfin pris le temps de se poser pour faire l'Amour. C'était en effet une fête, je suis remonté à bloc.

Quand je parle de faire l'Amour, je ne parle ni de pénétration ni même de jeu ou de nudité, mais de notre nouvelle façon de prendre du plaisir ensemble, qui nous satisfait pleinement tous les deux.

Madame était allongée devant une série, moi dans ses bras. Elle m'a caressé et gratouillé le dos avec ses mains maintenant expertes, et j'ai un eu gros orgasme sec, qui a laissé place à encore plus de câlin et d'Amour.

Évolution intéressante de notre sexualité à travers la chasteté. Un des piliers de la chasteté est le T&D. Au final maintenant il n'y a même plus besoin de T, et de toute façon l'orgasme est hors de propos donc le D est implicite et évident.

C'est ironique, Madame a une sexualité plutôt "masculine", Elle n'aime pas trop les préliminaires et a un plaisir en dent de scie avec des orgasmes suivis d'une période réfractaire et une aversion au contact, alors que moi j'ai une sexualité plutôt "féminine", j'aime plus les préliminaires que la pénétration, mon plaisir monte progressivement et j'ai des orgasmes multiples sans période réfractaire et encore envie de câlins après l'orgasme.

Finalement, peut-être qu'on est malgré tout complémentaires sexuellement.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Pour le moment un de nos rituels est le massage quasi-quotidien des pieds de Madame, entre une demi heure et une heure dévoué à Elle. Elle accepte maintenant que je lui embrasse les pieds, ce qui ajoute une touche d'érotisme très appréciable pour moi, surtout après une grosse journée quand l'odeur est assez forte. J'ai essayé de lui proposer d'être entièrement à son service sur certaines périodes, mais elle n'est pas encore à l'aise avec ça.

L'idée d'inverser les rôles est en fait un peu réfléchie. Le fait de ne pas être libre enlève la charge mentale de prendre les opérations en main. L'autre commande et il y a juste à se laisser faire. Ça aurait été l'opportunité pour Madame de se décharger, et pour moi de jouer avec ses limites. Après tout, elle se définissait avant plutôt comme vanille et "soumise" au lit. Par "soumise" je pense qu'elle voulait juste dire qu'elle subissait, sans y trouver son compte. Aujourd'hui, et ça reflète bien mieux son caractère par ailleurs, elle est bien plus à l'aise quand c'est Elle qui contrôle tout. Tant pis, j'aurai essayé.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Margotdenis

Bonjour Ponpon,

Le lis ton journal avec plaisir, pour suivre ton évolution, et nul doute que tu prends le chemin vers toujours plus de chasteté masculine. Tu dois être fier de Madame qui prend son rôle de Keyholder très au sérieux.

Madame te laisse la possibilité de proposer des conditions et des souhaits pour poursuivre le chemin ensemble. C'est une démarche constructive, dans laquelle les deux partenaires sont à l'écoute de l'autre. Bien sûr, Madame aura à la fin le dernier mot.

Tu n'as quand même pas demandé à jouer le rôle de l'homme Dominant!? Et tu as vraiment cru que cela serait possible? (rires)

Propose lui de mettre en place des petits rituels au cours desquels tu auras le plaisir et l'honneur de servir ton Épouse, par exemple. Ces conditions là, lui feront extrêmement plaisir, et Madame saura se montrer reconnaissante.

Je vous souhaite le meilleur.
Avec toutes mes Respectueuses Salutations à Madame.
D.
Nous sommes un couple ordinaire, sauf que... Madame contrôle la sexualité de son mari | Madame dicte les règles, monsieur obéit.

PonPon

Ce week-end, un massage de la prostate à but thérapeutique a glissé vers un orgasme non autorisé par Madame.

Plusieurs choses en ont découlé :
- ma frustration s'est calmée, je suis moins serein qu'après 3 semaines et plus de chasteté, mais plus que dans le fameux pic des 10 jours
- je vais être puni par Madame prochainement, elle réfléchit à une punition à la hauteur de la faute, et ne compte pas prendre ça à la légère

On commence à réfléchir aux modalités de l'année prochaine, après mon défi de 2023. À la base je ne croyais pas du tout qu'Elle deviendrait ma KH, et encore moins que je serais en chasteté permanente ou presque. Je pensais reprendre mon rythme "normal" en 2024.

Elle m'a dit qu'Elle souhaitait que je reste chaste l'année prochaine, mais que j'avais le droit de poser quelques conditions. Je lui ai répondu que je souhaitais lui donner inconditionnellement tout pouvoir sur ma sexualité. C'était bien sûr une réponse satisfaisante pour Elle. Sauf interdiction de Sa part, je me permettrai par contre de regarder du porno et de me masturber si je suis décagé à un moment donné.

Je lui ai aussi demandé plus de diversité dans nos pratiques. Elle a rejeté ma requête. Après lui avoir dit à quel point la chasteté m'a libéré de certaines pressions sociales, je lui ai proposé pourquoi pas d'inverser les rôles, moi dominant et elle soumise. Elle a également rejeté ma requête. En bref Elle m'a proposé de poser des conditions, mais c'est au final Elle qui a déterminé si mes conditions étaient recevables ou pas. L'inverse m'aurait étonné, je n'en attendais pas moins d'Elle.

Toujours aucun jeu ensemble depuis des semaines, et je ne suis même pas encore puni. Le prochain, même si il n'aboutit pas sur un orgasme, et même s'il ne dure que quelques secondes, sera une fête.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

J'avais presque oublié l'intensité de mon "pic des 10 jours". Dernièrement, Madame n'a pas la tête à jouer, et je suis seul avec ma frustration. Depuis hier soir je suis soit frustré à en pleurer, soit excité au point de vouloir que ça se calme. Je sais que ça va se calmer un peu d'ici quelques jours. De toute façon Madame va me garder enfermé et frustré sans jouer jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau fertile, donc au moins quelques semaines encore.

Ce soir nous étions exactement comme dans cette image:


Ça m'a fait sourire entre deux gémissements de frustration et j'ai montré l'image à Madame. Elle a ri, m'a dit de souffrir en silence, une petite léchouille sur le cou puis s'est endormie. Je suis partagé entre l'amusement de reproduire involontairement un de mes fantasmes, et une horrible frustration. J'AI ENVIE DE SEXE ><
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Elle a parfaitement géré mon retour, et m'a donné tout ce dont j'avais réellement besoin. De la gratitude pour les petites attentions, un rappel que je suis meilleur encagé, quelques petites taquineries verbales, et aucune stimulation physique hors des quelques secondes où elle a touché ma cage pour me remettre à ma place.

Il a fallu attendre une journée supplémentaire pour avoir un contact physique intime. Hier soir Madame a posé ses pieds sur moi, et je lui ai massés puis longuement embrassés. Son odeur était d'un érotisme fou. Quand Elle en a eu assez, j'étais tout émoustillé. Je n'ai eu droit à rien de plus, mais quel pied !

Ce matin, je l'ai câlinée longuement et chastement avant de se lever. Une fois rassasiée, Elle m'a laissé avec mon excitation. Et quelle excitation ! J'ai rejoint le sixième ciel pendant de longues minutes, au bord de l'extase, à imaginer cent façons de l'atteindre.

On dit que la chasteté prolongée peut changer la psyché de l'homme en profondeur. Je pense que c'est ce qui est en train de se passer.

L'orgasme me paraît bien fade, quand je peux goûter chaque jour à l'Amour avec un grand A. Une façon de faire et vivre l'amour qui transcende le bête coït. Madame l'a parfaitement compris, en témoigne ce qu'Elle m'a dit ce matin : "tu ne veux pas l'admettre, mais je sais que tu préfères largement rester en cage".

Je commence à me l'admettre...
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Hchaste71

Ton attitude me semble avoir été exemplaire à son retour, mais cela ne mérite pas pour autant une libération ou un quelconque plaisir en retour.
Elle a su répondre à ton attente de façon claire.

Bonne continuation.


PonPon

De retour de déplacement, j'ai rapporté à Madame des petites douceurs, bien préparé la maison, fait plusieurs tâches en attente et écrit un petit poème.

Madame a été touchée par cette attention en rentrant. Elle a attrapé ma cage et dit "Tu es très bien comme ça ! Ne t'attends pas à être libéré cette semaine. La semaine prochaine non plus d'ailleurs". Alors je me suis plié en quatre toute la soirée pour qu'Elle ait le moins de choses à faire possible.

La remise en cage a été un peu difficile, mais au bout de quelques jours, on retrouve cet équilibre ronronnant, qui est moins là quand je suis en liberté.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Retour en cage sur ordre de Madame. Je pars en déplacement professionnel et la nouvelle règle est que je dois être en cage dès que je suis loin d'elle.

Semaine chargée, mais qui m'a à peine libéré de ma sensation de couilles bleues. Je commençais à chercher malgré moi des excuses pour me masturber. Je serais très vite retombé dans l'excès.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Nouveau décagement, nouvelles réflexions.

Hier soir, Madame m'a décagé "pour que je subisse les sensations très fortes sans cage". La soirée massage / embrassade des pieds de Madame et les rêves érotiques de la nuit ont effectivement été intenses. Ce matin je m'attendais à être remis en cage, mais Madame a voulu faire l'amour. Un rapport un peu décevant car Madame n'était pas très excitée et la petite s'est réveillée juste au moment où j'enfilais le préservatif. Ça a dû durer même pas une minute, puis retour brutal à la réalité.

J'étais assez déçu qu'Elle me demande de faire l'amour. Quand je lui ai dit que je ne souhaitais plus faire l'amour quand Elle n'est pas excitée, Elle m'a répondu que c'est Elle qui décide quand on fait l'amour ou pas, et que là Elle voulait. Et Elle a prolongé ma période sans cage jusqu'à nouvel ordre. On va relancer les essais bébé le mois prochain et Elle veut probablement faire tourner la machine avant, on va donc beaucoup faire l'amour. Elle m'a bien précisé qu'en cas d'écart, c'est retour immédiat en cage, et rien pendant un mois. C'est dissuasif.

J'aime bien l'idée d'avoir de longs moments de chasteté entrecoupés de petites périodes à beaucoup faire l'amour. C'est le seul moyen d'éviter que je sois trop oppressant pour Elle, dans cet entre deux où je n'ai pas les effets bénéfiques de la chasteté mais je suis cruellement en manque tout le temps.

Parce que le problème est bien là. Je souhaiterais presque ne plus avoir d'orgasmes du tout car systématiquement après je souffre du manque, je demande du sexe en permanence et je perds toutes mes petites attentions et "mon regard amoureux" comme dit Madame. Elle m'a encore fait remarquer que mon comportement après un orgasme était désagréable, et qu'Elle n'avait aucun intérêt à me libérer. Je constate mon changement de comportement mais j'ai beaucoup de mal à compenser. L'arrivée à une semaine de chasteté, et l'apparition des symptômes qui vont en face sont salvateurs.

Ça devrait passer vite si on fait l'amour tous les 2-3 jours, mais pour le moment je me sens vulnérable sans ma cage. Le moindre frottement me rappelle que je peux facilement craquer, et je retomberais rapidement dans une boucle négative sans le contrôle de Madame.

Ça me fait un peu mal, mais je constate que je préfère largement rester chaste, et que Madame s'amuse à me taquiner, plutôt que faire bêtement l'amour vanille. Non seulement c'est moins intense, mais surtout toute la souffrance qui suit n'en vaut pas la chandelle. Je vois mieux pourquoi je vivais très mal l'espacement des rapports avant que Madame contrôle ma sexualité. C'est une véritable torture. La chasteté s'accompagne aussi parfois de fortes frustrations, mais entre être frustré avec du plaisir constant ou frustré sans plaisir j'ai fait mon choix.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Je commence de nouveau à ressentir l'effet de la chasteté, après une semaine. Quand j'en ai fait part à Madame, Elle m'a dit qu'Elle a remarqué, et que d'ailleurs Elle pensait me décager bientôt mais hésite parce que mon comportement est beaucoup moins agréable pour Elle pendant la semaine qui suit un orgasme.

Ce soir, Elle m'a dit "allez branche mon téléphone, esclave, on va dormir". C'est la première fois qu'Elle utilise ce mot, même sur le ton de la blague. Ça m'a fait quelque chose. J'ai bien sûr répondu "oui Maîtresse".

Pas de stimulation ce soir, mais le câlin avec cet état retrouvé de désir /plaisir m'a bien suffit. De plus en plus j'ai l'impression de "faire l'amour" lors de ces câlins chastes, devenus très fréquents et très longs depuis que je suis encagé permanent. Madame est très câline et profite beaucoup du fait que le câlin ne dérive plus du tout vers une demande de sexe (hors première semaine :-[). On y passe des heures tous les jours, pour notre plus grand bonheur à tous les deux.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.