Journal de RayOfLight

Démarré par RayOfLight, Juin 09, 2024, 07:13:12 PM

0 Membres et 4 Invités sur ce sujet

PonPon

Bonjour RayOfLight,

Excellente nouvelle, les choses avancent bien et ta Dame a l'air, malgré les doutes d'il y a quelques semaines, de commencer à s'amuser de ta chasteté.

Par rapport aux effets de la prolactine, tu veux dire que tu as moins eu envie de dormir et moins de désintérêt pour ta Dame après l'éjaculation ? Possible que l'abstinence prolongée soit une explication, on n'est pas tous égaux là-dessus. Pour ma part à la moindre petite éjaculation il y a tous les effets négatifs même après un mois, mais il me faut au moins 3 éjaculations dans les heures qui suivent pour être vraiment rassasié. C'est le combo perdant.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Ma période d'abstinence s'est interrompue lors de son 23eme jour. Mon épouse m'a en effet accordé un orgasme jeudi dernier.

Quel bonheur de jouir sous l'action de ses mains!

J'ai l'impression que les effets négatifs de la prolactine ont été moins présents que par le passé. Cette période de 23 jours d'abstinence serait elle une explication possible à cela ?

Chose intéressante à relever, c'est la première fois que j'ai vu mon épouse rire certains moments lorsqu'elle me masturbait. C'était étonnant pour moi, mais agréable.  Je lui en ai parlé et elle m'a avoué qu'elle avait pensé stopper la masturbation lorsque j'étais sur le point de jouir. Elle s'amusait de cette pensée.  J'ai trouvé cela très positif car en net progrès pour la CMC dans notre couple. Elle envisage donc aussi d'autres issues que l'éjaculation.

Je n'ai pas encore remis ma cage, j'ai quelques jours en liberté. Je sens après 3 jours les premières et envies et pensées erotiques. Ce sera temps demain de remettre la cage je pense.

J'aimerais cette fois atteindre 30 jours de chasteté ou plus si possible. J'ai pu dire à mon épouse combien ma précédente période chaste a été positive pour moi. Combien je me suis senti bien et équilibré. Peut-être que cela l'encouragera à me laisser dans l'abstinence...

Bon début de semaine à toutes et tous!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Oui tu as raison, je me suis mal exprimé.  Au final, il n'y a que des moments d'affection. Le sexe n'est jamais un but en soi. Il arrive comme conséquence naturelle et est une autre forme d'affection. C'est ce que je voulais dire.

Pour ce qui est de la durée de chasteté,  oui je suis assez content. Je n'imaginais pas cela possible.

J'ai eu un passage difficile après 8 jours environ, puis les choses sont devenues plus faciles. J'ai même tendance à me sentir plus serein, calme et posé... même si je le suis passablement de nature.

Cette expérience de chasteté prolongée s'est interrompue hier soir. Madame m'a accordé un orgasme dont je me souviendrai! C'était magique. Et d'un autre côté,  j'aurais volontiers poursuivi ma période d'abstinence.

Nous en avons brièvement parlé  ce matin, ce qui était très positif. J'ai pu lui dire combien j'ai apprécié cette période de chasteté et que je suis prêt à reconduire sans problème. Cela devrait lui convenir et l'encourager à devenir plus active dans son rôle.

Encore merci à vous tous, j'ai l'impression de progresser en grande partie grâce à vous!

Merci pour tes encouragements!

C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Bonjour RayOfLight,

Déjà pratiquement un mois ! Impressionnant, il m'a fallu des années avant de dépasser une semaine, ne serait-ce parce que mon corps ne la supportait pas.

J'ai juste un petit doute par rapport à ce que tu écris :

Citation de: RayOfLight le Juillet 18, 2024, 12:22:52 PMJe pense que ce sera important pour elle, de bien distinguer les moments d'affection, de moments plus "érotiques", même si à terme, la frontière est vite passée.

Chaque couple est unique donc je ne peux parler que de notre expérience par rapport à ça, mais ce qui a le mieux marché pour nous est au contraire de ne plus du tout faire la distinction. Tous les moments sont des moments d'affection, point. Si Madame commence à vouloir plus, alors on dérive vers plus, mais il n'y a plus de moments où le but est l'érotisme, car ça bloque Madame. Je calibre mes caresses pour favoriser l'envie, mais c'est Elle et uniquement Elle qui détermine si ça va plus loin.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Bonjour Lochaspan,

Et merci pour ton post et tes suggestions.

En effet, Madame est inquiète pour mon intégrité physique et je comprends. Je la rassure à chaque fois que ses craintes apparaissent du mieux que je peux. Mais les craintes sont tenaces... Qu'à cela ne tienne, je continuerai de la rassurer aussi longtemps que nécessaire.

A ce sujet, je compte, dès que l'opportunité se présentera, lui présenter les ouvrages qui traitent de la CMC et qui apportent des éléments de réponses à ses questionnements. Je sélectionnerai précisément les chapitres ou les paragraphes qui seront pertinents. J'ai l'espoir que le fait de lire certains passages pourra à la fois rassurer et susciter la curiosité... pour que l'idée progresse. Je trouve aussi intéressant certains témoignages, je pense qu'ils peuvent aider.

Le déni d'orgasme est pour l'instant la pratique que Madame peut faire avec une certaine facilité. Je vais donc lui laisser le temps de s'approprier cette pratique pour qu'elle devienne "normale". Je la remercie, pour chaque fois qu'elle m'accorde un déni, ce qui m'aide à défaire l'amalgame "masturbation-éjaculation". Cela donne du sens à cet acte et me permet de lui adresser de la reconnaissance. C'est un renforcement positif de pratiques existantes. On verra par la suite si d'autres pratiques peuvent être introduites et à quel rythme. C'est certain, je lui laisserai le temps dont elle a besoin.

Oui, nous avons des moments de tendresse sans connotation "sexuelle" et cela lui convient. Le moment privilégié chez nous est le soir. Le matin, elle est trop préoccupée par les activités de la journée et est très peu disponible/réceptive, à quelques exceptions près. Je pense que ce sera important pour elle, de bien distinguer les moments d'affection, de moments plus "érotiques", même si à terme, la frontière est vite passée. L'important est qu'elle ne pense pas que si je fais preuve de tendresse, c'est uniquement pour du sexe. Ces mécanismes seraient préjudiciables à une évolution saine de la CMC au sein du couple.

En effet, je lui envoie des textos avec quelques mots doux, mais sans excès. Ce serait mal perçu et trop sollicitant. Je la connais bien avec les années, et je sais assez bien doser.

Je pense aussi à lui offrir un bon repas dès que j'aurai fait un mois en cage sans éjaculer une seule fois. Ce sera une façon de fêter un petit succès. Ce sera dans 8 jours ! Si tout continue comme actuellement, ce ne sera pas difficile.

Je donnerai naturellement des nouvelles régulièrement sur le forum. Je trouve très intéressant d'écrire régulièrement, çà fait partie pour moi du cheminement.

Bien à toi!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

Lochaspan

Bonjour RayOfLight,

Globalement, il y a plutôt beaucoup de points positifs.

Comme tu l'écris et comme cela t'a été écrit, patience et dialogue sont les maîtres mots a intégré pour avancer dans ta démarche toi et Ta Dame.

À te lire, j'ai l'impression que Ta Dame a beaucoup d'appréhension par rapport à ton intégrité physique liée au port de la cage (peur de caresser les zones érogène avec la cage). Sur ce point, à mon avis tu devrais la rassurer, avoir une érection en cage n'est pas douloureux, bien au contraire.

Je pense que peut être, tu devrais la rassurer sur ce point, qu'Elle comprenne que la cage n'est pas une torture physique en soi.

Concernant, ces besoins charnels, ma Dame non plus, n'est pas trop demandeuse à la base. Mais depuis que je porte la cage, le matin au réveil, je n'hésite pas à me coller à Elle, et je lui propose caresses du dos, des hanches, des cuisses, de la poitrine. Parfois, certaines zones me sont interdites, d'autres fois autorisées. C'est Elle qui décide mais, Elle reçoit toujours des caresses douces. Et avant de nous lever, nous terminons toujours pour un long baiser comme 2 adolescents qui se découvre. C'est très agréable, reste très soft, mais contribue à relancer l'intérêt pour l'un et l'autre. As tu essayé ce type de démarche ? Penses tu qu'Elle pourrait apprécier ?

Autre chose, t'arrive t il de lui envoyer des mots doux par texto ? Sans l'inonder, un de temps en temps. Elle devrait apprécier.

Voilà.

Je te souhaite bon courage pour la suite.

Bien à toi

Chastes Salutations

RayOfLight

En résumé, cette semaine m'a permis de prendre un peu de temps pour réfléchir et prendre du recul.

Cela m'a été bénéfique autant qu'à mon épouse.

Je porte la cage jour et nuit sans grande difficulté.  Mon épouse s'habitue doucement à ce que je sois encagé en permanence, mais est parfois inquiète.

Elle éprouve des difficultés à me stimuler par crainte de provoquer une erection alors que je suis en cage. Elle préfère éviter les zones erogenes.

Samedi, elle m'a accordé un déni d'orgasme. C'était fabuleux. Je suis retourné en cage immédiatement après, à son étonnement.

En parlant de ce déni d'orgasme, j'ai pu lui dire que cela m'aidait à dissoudre l'amalgame que j'ai fait jusqu'à présent entre masturbation et ejaculation. Elle a semblé intéressée et m'a dit que pour l'instant, me masturber sans aller jusqu'à ejaculation lui était agréable.

Je compte répéter ce même schéma pour plusieurs mois de façon à ce qu'elle s'habitue doucement. De mon côté,  je ferai attention de lui accorder des plaisirs à sa demande, sans attendre de sa part la pareille. Le problème est qu'elle a peu d'envies sur le plan sexuel, donc cela réduit les opportunités.  Mais je serai patient et nous verrons bien à quoi cela mènera.

Bin début de semaine à toutes et tous!

Voilà 19 houes que je n'ai pas joui et 9 jours que j'ai eu un orgasme ruiné. Je me surprends à bien gérer cette situation pour l'instant. Je sais que j'arriverai dans quelques jours dans une phase délicate...



C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Oui j'ai effectivement abordé le sujet de cette façon aujourd'hui même. Et sans "animosité". Juste pour clarifier nos responsabilités respectives au sein du couple.

Il semble que cela a créé une réflexion saine. Cela a aussi permis de clarifier ma détermination. A voir ce que cela apportera dans le futur.

Merci encore pour le soutien.
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Bonjour RayOfLight,

Citation de: RayOfLight le Juillet 10, 2024, 10:17:43 PMMon épouse est donc autant que moi concernée par la sexualité au sein de notre couple. Prétendre  l'inverse ne serait pas très cohérent. Si d'aventure je cherchais à satisfaire seul mes propres besoins, une des options possible serait d'avoir des rapports avec d'autres femmes (ce que je ne ferai pas par ailleurs).
Mais dans cette éventualité, soudainement, elle serait concernée?
Il faudra choisir entre etre concernée dans les deux cas où ne pas être concernée dans les deux cas également.

C'est un point intéressant, as-tu essayé de présenter les choses de cette manière à Madame ?

On fait souvent l'amalgame entre sexe et romantisme, donc je doute que l'argument puisse être bien reçu, mais ça peut peut-être au moins créer une réflexion.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

enjauladito

Citation de: RayOfLight le Juillet 10, 2024, 10:17:43 PM... mon épouse ... ne ressent pas d'envies particulières, sinon dans des circonstances particulières.

Là ne sembles-tu pas tenir quelque chose, un fil à tirer, un début de piste ? Que sont ces circonstances particulières ? Ont-elles une connotation érotique ? Peuvent-elles être générées à volonté ?
Enjauladito
« El pàjaro enjaulado encontra su libertad en la mirada de su Reina »

RayOfLight

Citation de: enjauladito le Juillet 09, 2024, 08:44:46 PMTes désirs sexuels ne concernent pas Madame et donc ton encagement et ta résolution de chasteté ne la concernent pas non plus, ça me semble cohérent de sa part.

Il est clair que mes désirs ne me concernent que moi. Quant à mon encagement il n'est pas à l'origine que pour moi mais pour notre couple. C'est du moins l'intention de base d'introduire la CMC dans notre couple.

Mon épouse est donc autant que moi concernée par la sexualité au sein de notre couple. Prétendre  l'inverse ne serait pas très cohérent. Si d'aventure je cherchais à satisfaire seul mes propres besoins, une des options possible serait d'avoir des rapports avec d'autres femmes (ce que je ne ferai pas par ailleurs).
Mais dans cette éventualité, soudainement, elle serait concernée?
Il faudra choisir entre etre concernée dans les deux cas où ne pas être concernée dans les deux cas également.

Citation de: enjauladito le Juillet 09, 2024, 08:44:46 PMMais ce désintérêt indiquerait-il une perspective de mettre fin plus largement à votre relation de couple ? En parlez-vous ?
Plein de vœux en tout cas !

A priori, non je ne pense pas que cela signifie qu'elle souhaite mettre fin à la relation de couple.
De tous temps, sa libido a ressemblé à un désert... plus ou moins aride. Certains avantages décrits dans les ouvrages traitant de la CMC ne sont tout simplement pas ressentis comme tels par mon épouse qui ne ressent pas d'envies particulières, sinon dans des circonstances particulières.

Oui nous en parlons... et un peu plus fréquemment depuis quelques années.  C'est vrai que de mon côté, j'aimerais pouvoir ne pas seulement en parler. Les paroles sans actes... c'est bon pour les politiciens... pas pour les honnêtes gens.

Meilleures pensées à toutes et tous!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

RayOfLight

Merci Titou pour ton post.

Heureusement que je n'ai pas l'ambition du niveau olympique dans la CMC. Ce serait d'ailleurs faire fausse route je pense... Mais on n'est pas à une fausse route près par les temps qui courent.

Amicalement,
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

Titou

Bonjour Ray,


Quel chantier pharaonique en effet, celui de ranimer la flamme...
C'est tendance, en cette période olympique !

Il est difficile de maintenir cette incandescence sur nos petites allumettes, après tant d'années...

Très Chastement.

TITOU

RayOfLight

C'est un sacré chantier de raviver une flamme éteinte depuis si longtemps ! Y a-t-il eu un déclencheur à ton initiative ?

Oui en effet, un sacré chantier. Naturellement nous n'avons pas été les bras croisés en attendant pendant 25 ans que les choses s'améliorent spontanément. Mais toute les tentatives ont plus ou moins échoué.

Il y a environ 2 à 3 ans, j'ai pris conscience du temps qui passait sans plus que les choses ne bougent. J'espérais autre chose pour un couple auquel il reste encore de belles années.  Je sais que si je ne fais rien pour faire changer, rien ne changera. "Soyez le changement que vous souhaitez voir en ce monde".

En surfant sur le Net à la recherche de solutions, je suis tombé sur la CMC et j'ai trouvé intéressant,  pertinent, original et prometteur. J'ai  donc doucement introduit l'idée de l'appliquer dans notre couple. Le démarrage à été lent, mais positif... jusque il y a quelques jours...

Non autrement pas d'autres éléments déclencheurs...

Excellente journée à vous toutes et tous!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

RayOfLight

Bonjour

Et merci pour vos messages, vos réponses à mon post. J'apprécie grandement et me sens carrément moins seul.

Je répondrai à chacune de vos questions, mais cela me prendra un peu de temps... merci par avance pour votre compréhension.

Est-ce qu'il y a eu un changement dans votre relation qui explique cette réaction de ta Dame ou est-ce que ta Dame c'est aperçu que finalement ça ne l'intéressait pas ?

Non il n'y  a pas eu de changement autre que la tentative d'introduction de la CMC. Et en général les choses se passent bien, nous parlons ensemble très fréquemment et nous avons diverses activités communes.

C'est surprenant qu'Elle ne voit pas l'avantage qu'Elle peut tirer de la CMC. Est-ce qu'Elle t'a dit ce qu'Elle pourrait attendre de toi ? Avez vous pu d'aller au bout des choses ?

Oui en effet c'est surprenant. Car les avantages sont bien présents. Je suis plus attentionné, plus tendre (même si je le suis passablement de  nature), plus aidant aussi dans le ménage etc...
En ce qui concerne ses attentes? Elle me dit que je suis un très bon mari et qu'elle n'a pas d'attentes particulières.

Peut-être qu'Elle attend que tu sois plus disponible pour la gestion de la maison au quotidien. Il me semble que tu as écris que tu ne souhaitais pas de relation de couple de type gynarchique. Mais peut être que ta Dame apprécierait. Peut-être qu'Elle serait plus intéressé par ce type de démarche qu'uniquement l'aspect sexuel de la CMC.

Comme évoqué plus haut, j'aide vraiment dans les tâches ménagères.  Madame se dit très satisfaite et me dit même parfois que j'en fais tellement qu'elle n'a plus grand chose à faire.
Une relation gynarchique est aux antipodes de ce qu'elle souhaite. Ce n'est pas une option, encore moins pour elle que pour moi.

À défaut d'être en cage et attentionné à son égard, tu peux peut être être libre et devenir un vrai "goujat" simplement (dans la limite du raisonnable) pour qu'Elle voit la différence.

Pour l'instant, j'ai choisi de rester en cage pour être cohérent avec ma démarche. Je ne veux pas devenir un goujat par jeu.

En revanche, je vais lui montrer ce que cela signifie de ne pas "être concerné" par quelque chose. Je n'ai pas encore choisi à propos de quoi, mais je suis en réflexion actuellement.

Meilleures pensées à vous!

Je répondrai  ultérieurement à vos autres questions .
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

enjauladito

Hello Ray

Tu montres bien l'aspect pesant de ta situation en couple et cela éveille aussi toute ma compassion. Tes désirs sexuels ne concernent pas Madame et donc ton encagement et ta résolution de chasteté ne la concernent pas non plus, ça me semble cohérent de sa part. Mais ce désintérêt indiquerait-il une perspective de mettre fin plus largement à votre relation de couple ? En parlez-vous ?
Plein de vœux en tout cas !
Enjauladito
« El pàjaro enjaulado encontra su libertad en la mirada de su Reina »

Lochaspan

Bonjour RayOfLight,

Je compatis à ta déception.

Tout semblait bien s'amorcer et te voilà retourné à la case départ.

Est-ce qu'il y a eu un changement dans votre relation qui explique cette réaction de ta Dame ou est-ce que ta Dame c'est aperçu que finalement ça ne l'intéressait pas ?

C'est surprenant qu'Elle ne voit pas l'avantage qu'Elle peut tirer de la CMC. Est-ce qu'Elle t'a dit ce qu'Elle pourrait attendre de toi ? Avez vous pu d'aller au bout des choses ?

Peut-être qu'Elle attend que tu sois plus disponible pour la gestion de la maison au quotidien. Il me semble que tu as écris que tu ne souhaitais pas de relation de couple de type gynarchique. Mais peut être que ta Dame apprécierait. Peut-être qu'Elle serait plus intéressé par ce type de démarche qu'uniquement l'aspect sexuel de la CMC.

À défaut d'être en cage et attentionné à son égard, tu peux peut être être libre et devenir un vrai "goujat" simplement (dans la limite du raisonnable) pour qu'Elle voit la différence.

Ce sont quelques pistes de réflexion que tu as peut être déjà exploré.

Je te souhaite bon courage.

Bien à toi 

PonPon

J'avais bien compris ta difficulté, et c'est le sens de mon premier point. Les autres sont juste des pistes qui m'ont aidé à avancer et pourront peut-être t'être utiles. J'ai pris la même remarque à la figure un certain nombre de fois, pendant plusieurs années. "Tu essaies de me faire jouer à ton jeu, mais il ne s'agit que de ton plaisir", "moi je suis bien comme ça, c'est toi qui as un problème avec le sexe", etc... C'est insultant quand on se décarcasse et donne de notre personne dans l'intérêt du couple, et que notre intention est détournée et passe pour "encore un nouveau stratagème pour obtenir du sexe", ou une lubie passagère pour prendre du plaisir aux dépens de l'autre. C'est d'autant plus frustrant quand l'autre ne fait rien pour résoudre le problème parce qu'il n'y a pas de problème à ses yeux. Après tout, "le sexe ce n'est pas un besoin vital", n'est-ce pas ?

Par contre, moi qui croyais avoir été patient pendant les quelques années de disette, et encore même pas au niveau zéro loin de là... 25 ans c'est énorme, c'est presque mon âge ! C'est un sacré chantier de raviver une flamme éteinte depuis si longtemps ! Y a-t-il eu un déclencheur à ton initiative ?

Bon courage, tu as tout mon soutien !
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Bonjour PonPon,

Et merci pour ton message et tes encouragements.Tes éclairages sont très apprenants, merci. Je comprends bien ce que tu as écrit à propos de nos besoins si différents sur le plan sexuel, entre mon épouse et moi.

La difficulté que j'ai rencontrée hier soir n'était pas directement liée à mes envies sexuelles. Je me suis déjà fait une raison sur cette question... que j'aborde un peu plus bas. Par ailleurs, je sais que le couple n'est pas qu'une question de sexe. C'est pour moi une évidence. Mais c'est une évidence aussi que le sexe est un des nombreux aspects à gérer au sein du couple et donc un sujet qu'on doit pouvoir aborder dans le couple. Sinon vers qui parler de ces questions?

Non, le sujet qui m'a touché et profondément blessé est le suivant: mon épouse a affirmé que la démarche que je porte une cage de chasteté ne la concerne pas. Elle est pourtant pleinement concernée, puisque grâce au port de la cageje suis plus attentionné à son égard. Elle ne se sent plus sous pression quand on se câliné. Elle peut choisir quand je sors de la cage ou non. Sans que je ne lui demande quoique ce soit. Me dire qu'elle n'est pas concernée par ces attentions est insultant à mes yeux.

Pour répondre à tes questions, la plus longue période qui s'est passée sans avoir de relation sexuelle (entendons par là penetration / oral / masturbation). Rien de tout cela ne s'est passé entre nous pendant 25 ans. J'ai donc du me satisfaire moi-même pendant cette longue période.

Les rares fois où nous avons abordé cette question, j'ai  été super compréhensif. Je comprends que ce n'est pas le bon moment.  Je comprends que tu as besoin de temps. Je comprends que tu es fatiguée. Je comprends que tu es sous pression. Je comprends que tu n'es pas à l'aise. Je comprends que tu as besoin de plus de tendresse. Je m'arrête là sur la liste des "je comprends ". Mais au besoin je peux en fournir d'autres.

Madame a-t-elle eu des envies? Difficile de répondre vraiment à cette question. Aujourd'hui je ne suis pas certain que les fois où cela a pu se produire c'était vrai ou simulé. Seule elle le sait.

Avons-nous des moments câlins ? Oui. Je lui fais des massages, sans caractère sexuel. Je l'embrasse doucement. Je la serre dans mes bras. Je la caresse doucement etc...

Tout cela est très décevant... et pas que sur le plan sexuel. Je me questionne beaucoup sur la suite à donner. Car si elle ne se sent plus concernée par notre couple... que me reste-t-il?

Bons messages à toi et merci encore pour ton soutien et la peine que tu te donnes dans tes messages.
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Bonjour RayOfLight,

Je connais trop bien la situation dans laquelle tu te trouves, pour y avoir stagné pendant plusieurs années. Voici ce que j'ai appris pour ma part, à mettre en relief avec ta propre situation:

1/ Madame ne montrera probablement pas un intérêt pour le jeu avant longtemps, elle ne se remettra probablement pas en question et sous-estimera probablement tes difficultés.

Toi, tu as un BESOIN non assouvi qui te rappelle à longueur de journée que la situation n'est pas tenable. Elle, tous ses besoins sont satisfaits et elle ne peut pas imaginer ce que tu traverses même en faisant un effort d'empathie, parce que dans la même situation tout va bien de son côté. Pour Elle il est évident que le problème vient de ton côté. Tu souffres, pas Elle, CQFD. Sauf qu'un couple qui dure, ce n'est pas juste deux personnes qui s'aiment magiquement, c'est une relation entre trois entités qui doivent cohabiter, chacun des conjoints et le couple lui-même, où chacun a sa part de responsabilité (et ça ne concerne pas que le sexe). Cela est mêlé au fait que du dire même des sexologues, la sexualité de couple n'a RIEN de naturel. Même en thérapie de couple ce message n'a pas réussi à passer pour nous. Il a fallu (et il faut toujours) faire des efforts considérables pour compenser cette mauvaise compréhension.

2/ La patience est cruciale.

Même quand j'avais l'impression d'avancer, le moindre signe d'impatience de ma part entraînait une régression. Les choses ont vraiment commencé à avancer quand j'ai fait mon premier défi de un an, pour leurrer mon cerveau et lui faire reporter la responsabilité sur moi-même plutôt que sur Madame. S'en est suivi que Madame a pu profiter des effets de bord positifs sans avoir à gérer le reste, et ça a débloqué une envie de participer un peu.

3/ Tes envies ne seront peut-être jamais assouvies.

Si vous arrivez à avancer, vous aurez l'opportunité de construire une nouvelle sexualité ensemble, mais elle ne correspondra peut-être pas à ce que tu espérais en te lançant dans l'aventure. Ça pourrait être mieux en certains points, et moins bien en d'autres.

4/ Le problème n'est pas QUE sexuel.

La sexualité de couple est importante, et si son absence est cause de souffrance pour l'une des deux parties, alors le couple a un problème. La question à se poser est "qu'est ce que je préserve en faisant une concession sur le sexe ?".

C'est quelques points importants que j'ai retenus de mon expérience et mes thérapies. Je n'ai aucune légitimité pour les affirmer comme des vérités absolues, c'est juste un partage très subjectif d'une situation qui a l'air similaire.

Quelques questions en vrac:
- Y a-t-il des moments où Madame a un peu envie ?
- Quelle est la plus longue durée que vous ayez passé sans rapport intime ?
- Êtes-vous proches physiquement hors sexe (câlins, etc...) ?

Courage !
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.