Titou Magazine

Démarré par Titou, Mai 26, 2017, 10:03:41 PM

0 Membres et 12 Invités sur ce sujet

Messoa

Bonjour Anton

Cela fait plaisir de vous revoir parmi nous

Messoa

Anton

Citation de: Titou le Avril 15, 2022, 12:47:17 PM
Citation de: Anton le Avril 14, 2022, 04:34:48 AM
Titou,

Tu pourras, si tu le souhaites, écouter (sur You Tube) "Sapphische Ode"  (ode saphique) de Brahms, par Kathleen Ferrier (contralto) et Phyllis Spurr au piano.
Un moment resté légendaire, enregistré à  Edimbourg en 1959.

Effectivement, plusieurs "voix légendaires" ont interprétés "Sapphische Ode"...Je l'ai écouté ce matin, pendant mon petit-déjeuner...Un réveil en douceur  ;)

Des traductions "approximatives" sont proposées, l'exercice est ardu !

Anton, as-tu essayé ?

Titou, Deutchignare... :-X

Voici la mienne :


Ce sont des roses que dans la nuit j'ai cueillies pour moi dans la sombre haie;
Plus caressant était leur parfum que jamais il n'est durant le jour;
Mais les rameaux effleurés répandirent abondamment
Une rosée, qui m'inonda.

Et aussi le parfum des baisers comme jamais m'enivra,
Ceux que je cueillais par la nuit au buisson de tes lèvres
Mais de toi aussi, soulevée d'émotion comme ces roses,
Tombèrent soudain des larmes.

Titou

Bonsoir,

J'ai chipé la clé rangée dans sa table de chevet...
En ce moment, j'essaie de réduire le diamètre de l'anneau ergonomique de 45 à   40mm, car depuis quelques temps je constate une "descente" plus marquée de celui-ci.
Une impression de perdre du "volume" de mon ensemble reproducteur, une "flasquittude" presque permanente me conduit à  penser qu'il est temps de réajuster le costume métallique !

Mais voilà , quand arrive la nuit...La bête se réveille et il me semble impossible de supporter cet ajustement !
Il conditionnerait pourtant ma motivation à  poursuivre mon encagement...Non pas pour contenter Madame qui s'en fiche, mais plutôt pour m'orienter vers d'autres plaisirs plus...intérieurs. La voie est longue.
Je traverse une zone de turbulences.

Bonne nuit.

TITOU

Titou

Citation de: Anton le Avril 14, 2022, 04:34:48 AM
Titou,

Tu pourras, si tu le souhaites, écouter (sur You Tube) "Sapphische Ode"  (ode saphique) de Brahms, par Kathleen Ferrier (contralto) et Phyllis Spurr au piano.
Un moment resté légendaire, enregistré à  Edimbourg en 1959.

Effectivement, plusieurs "voix légendaires" ont interprétés "Sapphische Ode"...Je l'ai écouté ce matin, pendant mon petit-déjeuner...Un réveil en douceur  ;)

Des traductions "approximatives" sont proposées, l'exercice est ardu !

Anton, as-tu essayé ?

Titou, Deutchignare... :-X





TITOU

cagelover

La cage est un art de vivre pour le bonheur de sa KH !
Période en cours démarrée le 22/01/2022

DDDO : 22/01/2022
Année | Max | Total
2022 | |
2021 | 24 | 107
2020 |  37  |  79
2019 |  38  | 106
2018 |  31  |  63
2017 |  31  |  76
2016 | Pas compté

Ragnar


Titou

Bonjour Anton,

Quelle bonne surprise de te lire ce matin !

Merci pour ta proposition musicale, je l'écouterai volontiers.

Amicalement

TITOU

Anton

Titou,

Tu pourras, si tu le souhaites, écouter (sur You Tube) "Sapphische Ode"  (ode saphique) de Brahms, par Kathleen Ferrier (contralto) et Phyllis Spurr au piano.
Un moment resté légendaire, enregistré à  Edimbourg en 1959.

Frimousse

Citation de: amareine le Mars 29, 2022, 09:30:31 AM
lis donc jean Markale : l'homme lesbien
Je ne connaissais pas cette notion et après m'en être intéressé, je trouve cela très vrai et réaliste.Frimousse
Citations de madame Frimousse :
"T'as signé ? C'est pour en chier..."
"Un jour de plus en cage, un jour de plus bien sage"

amareine

ben non
parce que sans cas, la testotérone, elle risquerait de te faire succomber à  une autre un peu entreprenante....
30 ans de mariage  - en cage du matin au soir depuis 1995
DDO (cérébral) : 16/11/2023 - DDEj : 24/12/2023
dernière pénétration (PIV) : 1998

Titou

Citation de: amareine le Mars 30, 2022, 08:56:44 AM
l'homme reste mâle et hétéro
mais avec un comportement 100% féminin (selon les archétypes)

Cela me correspondrait...

Et pour être 100% raccord avec Madame, il faudrait donc que j'abandonne définitivement la cage.

Après tout, un petit plaisir solitaire de temps en temps ne serait pas pour me déplaire, avec l'avantage de faire retomber la testostérone résiduelle de l'homme lesbien  ;D

Saphiquement,
Titounette  ::)

TITOU

amareine

c'est ce qu'il appelle aussi homosexualité inverse :
l'homme reste mâle et hétéro
mais avec un comportement 100% féminin (selon les archétypes)
et la femme reste femme, féminine et hétéro
mais avec un comportement masculin (selon les archétypes)
30 ans de mariage  - en cage du matin au soir depuis 1995
DDO (cérébral) : 16/11/2023 - DDEj : 24/12/2023
dernière pénétration (PIV) : 1998

Titou

Citation de: amareine le Mars 29, 2022, 09:30:31 AM
lis donc jean Markale : l'homme lesbien
tu comprendras un peu mieux ton fonctionnement

Effectivement, ce résumé me convient plutôt bien :

«On ne naît pas lesbien, on le devient», écrit Jean Markale. Il analyse alors le comportement et les motivations d'un homme qui n'est ni homosexuel, ni transsexuel, ni androgyne et qui est le contraire du machiste, du sexiste, du sadique. L'homme lesbien porte en lui une douceur qui le rend extrêmement sensible aux qualités de la femme. Sa relation à  la femme exclut la domination et la jalousie ; elle se fonde sur la fraternité plus que sur la complémentarité. C'est un homme tribade, c'est-dire frotteur, caresseur : il se frotte à  la femme, moins soucieux de la «foutre» que de la caresser, vénérant une beauté intérieure autant qu'extérieure. Leurs jeux érotiques raffinés sont le fait de partenaires dont la relation repose sur un échange physique et affectif dénué d'agressivité et de violence. Relation bienveillante et délicate où la sensualité l'emporte sur la sexualité. Ainsi la femme est-elle pour l'homme lesbien une merveilleuse complice qu'il aime dans sa différence, mais en égale."
TITOU

Titou

Merci Enjauladito, pour ton retour et cette proposition  ;)

Bien avant mon port régulier de la cage, voici environ 6 ans lors d'une consultation portant (entre autre sujets) sur notre sexualité (fréquence des rapports, état de la prostate, déprime, etc...) j'avais déjà  obtenu une prescription de mon médecin pour les pilules bleues...que je n'ai finalement jamais achetées, estimant que ce n'était pas la cause de notre misère sexuelle.

La traversée du désert est toujours d'actualité, mais maintenant grâce à  la cage, j'admets plus facilement cette déconfiture, d'autant plus que je ne suis pas trop demandé sur le marché ces dernières années  ;D
Parfois, c'est plutôt l'inverse : je souhaiterais même me "rabougrir" plus rapidement pour tenter l'anneau de 40mm et me rapprocher de "l'homme lesbien"  ::)

Cherchant une solution pour sauver sa libido, J'avais aussi suggéré à  Madame l'emploi d'un joli "objet" s'il lui venait un certain manque. Elle avait trouvé cela ridicule, ne s'imaginant pas dans ce délire, même en solitaire.
Je me surprend parfois à  penser qu'il lui faudrait un amant, histoire de vérifier si c'est bien moi le problème, mais on s'égare...

Bon, cette nuit la cage s'est retrouvée perchée en haut du mat...ça fonctionne encore pendant le sommeil paradoxal  ;D

Mais la pilule pendant un "lever d'écrou", c'est une bonne idée en tout cas, pour les couples "joueurs"  :P

Titou,
qui ne demande qu'à  jouer...


TITOU

enjauladito

Citation de: Titou le Mars 28, 2022, 04:30:28 PM
… Ma "rigidité" décroissante depuis quelques temps (des années?)

… lui offrir le 7ème ciel avec ou sans l'entremise de mon machin désormais molasson...

… vient l'instant, le moment crucial, où Madame réclame SON désir d'être écartelée, remplie...

Eh bien dis donc Titou, n?y aurait-il pas là  indication à  aller se faire prescrire quelque pilule de soutien à  la fonction masculine un peu défaillante â€" une évolution très courante chez le mâle accumulant les années ? Et dans le plus pur esprit de la CMC, confier l?emballage et l?exclusivité de la gestion du traitement à  Madame ?

Plein de chaleureux messages à  vous deux !

enjauladito, promoteur occasionnel de produits pharmaceutiques
Enjauladito
« El pàjaro enjaulado encontra su libertad en la mirada de su Reina »

Titou

Merci pour votre réconfort et suggestion  ;)

Je ne devrais pas me plaindre, il y a plus grave en ce moment mais bon...ça va passer  ::)
TITOU

amareine

lis donc jean Markale : l'homme lesbien
tu comprendras un peu mieux ton fonctionnement
on peut aussi essayer la version anglaise "he-lesbian", mais le net te met systématiquement "she-lesbian"
après comprendre celui de ta moitié, faudrait qu'elle veuille en causer
30 ans de mariage  - en cage du matin au soir depuis 1995
DDO (cérébral) : 16/11/2023 - DDEj : 24/12/2023
dernière pénétration (PIV) : 1998

lesamours

Bonjour Titou,
Il n'y a pas de mal a vider ses pensées ici, beaucoup te comprendront mon ami.
Courage.
Lesamours

Ragnar

tu nous saoules pas titou
juste que t as pas de bol avec ta femme , elle est pas tres inspire par le sexe

Rag

Titou

Bonjour,
j'espère que mes histoires sans intérêt ne vous lassent pas trop.
Pardonnez-moi si c'est le cas, j'ai besoin parfois d'évacuer mes idées, je ne sais pas trop à  qui me confier, excepté ce journal.

Après une période tourmentée ce mois-ci, je porte de nouveau la cage, car décidément trop "faible" pour gérer ma chasteté sans l'aide de cet accessoire.

Madame range la clé, etc...
"Tu es une vraie girouette avec ton bidule, vraiment je n'en vois pas l'intérêt"
Bon.

Ma "rigidité" décroissante depuis quelques temps (des années?) m'incite désormais à  vouloir m'épanouir vers d'autres plaisirs.

Bien sûr, celui d'être encagé 24h/24h en fait partie; outre la "résignation" mentale que cela procure, j'apprécie le côté esthétique et minimaliste de cette parure de métal. Elle escamote avantageusement son contenu "inutile", limite les envies solitaires et remet en place les idées dans mon esprit encombré.

également, il m'apparaît de plus en plus tentant de vouloir recourir à  l'utilisation de "toys" les plus pertinents, pour découvrir de nouvelles sensations en solitaire, Madame n'étant pas intéressée.

En fait, une sexualité "lesbienne" conviendrait très bien à  ma libido, mais quelques tabous gagneraient à  être levés entre nous.
Certes, nos longues caresses (saphiques?) ont toujours été une source d'extase essentielle, mais passés ces préliminaires, j'ai souvent l'impression que son plaisir est minimum, furtif, suffisant. A peine ai-je le temps de m'attarder sur ses trésors, quelques effleurements et puis c'est terminé. Madame ne se "lâche" pas, reste inaccessible, ne prend pas le temps de profiter de mes services...Serais-je en présence d'une "Ejaculatrice" précoce ?

Est-ce moi qui en suis la cause, qui ne l'ai jamais vraiment comprise pendant ces 30 ans de vie commune ?
Probablement. Il faudrait en parler de nouveau, mais ce n'est pas facile. Je pensais pourtant être attentionné, me synchroniser sur son rythme aussi matinal que peu demandeur, tout en guettant l'opportunité de pouvoir lui offrir le 7ème ciel avec ou sans l'entremise de mon machin désormais molasson...

Mais alors, quid de la pénétration ? Un combat dépassé paraît-il à  l'heure du "clitoris-roi", et cela m'arrangerait bien, vu mon naufrage phallique...Il me tarde de pouvoir flatter son précieux bouton érectile avec ma langue...Madame le fait si bien sur ma personne, pourquoi ne suis-je plus jamais invité à  lui rendre ce plaisir qu'autrefois nous nous permettions...
Cela lui déplaît-il ? C'est bien possible.

Malgré ces suggestions pour monter aux rideaux, vient l'instant, le moment crucial, où Madame réclame SON désir d'être écartelée, remplie...Mais comblée, ça je ne sais pas.
Devant cette invitation, je ne vais pas faire le délicat !
Ainsi, mon sexe préalablement réanimé reprend du service, maintenu sous perfusion grâce aux mains et bouche expertes de Madame, avant qu'elle ne m'absorbe dans son écrin de chaleur humide, pour m'y épandre quelques instant plus tard. Pour la cmc, on repassera !

Encore une fois, j'ai le sentiment qu'elle a privilégié MA jouissance au détriment de la sienne...Est-ce pour être tranquille, écourter nos ébats et vider le lave-vaisselle ?
C'est bien ce qui me chagrine, ne pas savoir, suis-je maladroit, décevant à  ce point ?

En conclusion,
SON plaisir passe-t-il finalement par le mien, contempler ma jouissance serait-ce tout ce qui compte pour Elle ?
Est-elle ainsi rassurée de maintenir son pouvoir d'attraction après tant d'années...
Au diable mes convictions, résolutions, cage, efforts et autres artifices théâtraux...
Allons à  l'essentiel, j'en ai bien peur : me faire jouir, et n'en parlons plus !

Merci pour votre patience.
TITOU