Journal de PonPon

Démarré par PonPon, Février 14, 2023, 08:38:44 PM

0 Membres et 32 Invités sur ce sujet

PonPon

Bonjour,

Citation de: RayOfLight le Juillet 19, 2024, 12:09:24 PMEn te lisant, je me suis demandé quel véritable besoin pourrait être satisfait par le fantasme de voir Madame prendre son pied avec un autre.

Je pense qu'il y a deux choses distinctes.
La première est le sentiment d'humiliation et d'impuissance qui irait avec. Je ne sais pas pourquoi, j'aimerais que Madame m'humilie, juste dans l'intimité. C'est certainement pour me donner une forme de contrôle sur ce sentiment que j'ai malheureusement subi pendant l'enfance à l'école. Madame refuse les pratiques "humiliantes", mais s'ouvre aux taquineries verbales, y compris sur la petite taille de mon membre ou sur sa position de supériorité sur moi. Dans mes fantasmes, Madame ferait toutes les choses qu'elle m'a toujours refusé devant moi avec quelqu'un d'autre, offrirait sa virginité anale, et me ferait nettoyer avec la langue après avoir satisfait son amant.
La seconde est que j'aimerais revoir Madame aussi active qu'à nos débuts, avant que le sexe ne devienne un fardeau. On a un gros passif, et une tierce personne pourrait, dans mes fantasmes, redonner un élan sexuel à Madame.

Citation de: RayOfLight le Juillet 19, 2024, 12:09:24 PMPar ailleurs, la crainte de voir Madame être satisfaite par un autre est elle aussi alimentée par un besoin. Sais-tu lequel?

Là-dessus, je pense que c'est surtout une limitation inculquée par notre société. Dans l'absolu, il n'y a pas de mal à se faire du bien avec n'importe qui, tant qu'il n'y a pas de conséquences sur le couple (fécondation, infections, désintérêt pour l'autre, ...). Je serais même gagnant, parce que participer à ses ébats, ça serait faire des choses excitantes ensemble. Pourtant, ça fait grincer des dents. C'est purement déontologique. En abordant la chose avec le bon état d'esprit, je devrais être capable de passer outre cette limitation.

Citation de: Lochaspan le Juillet 21, 2024, 06:35:49 PMAujourd'hui, je ne vais pas l'encourager mais pour Elle, pour qu'Elle découvre l'orgasme vaginal, je lui souhaite.

C'est un peu aussi le fond de ma réflexion. Dans mon cas c'est le contraire, Madame n'a pratiquement que des orgasmes vaginaux pendant la pénétration et j'aimerais qu'elle s'ouvre à de nouvelles choses, et qu'elle soit plus active. Seulement, sans l'excitation d'un début de relation, c'est bien plus confortable de juste se mettre en étoile de mer et me laisser faire le boulot. Une autre personne pourrait peut-être lui faire découvrir toute sa part sexuelle refoulée, que je n'ai pas complètement su lui permettre d'exprimer.

Enfin, tout cela reste de l'ordre du fantasme, et je ne suis pas du tout à l'aise avec l'idée. J'ai juste été troublé que Madame aborde ce sujet et s'en amuse. Il n'y avait très certainement aucune arrière pensée, et c'est mon imaginaire qui a pris le relai.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Lochaspan

Bonjour Ponpon,

Je me permets de te faire part de mon expérience et de ma réflexion sur ce sujet sur ton journal.

Comme beaucoup de Femmes, Ma Dame est  clitoridienne. Elle n'a jamais connu l'orgasme vaginal avec moi. Ça m'a toujours frustré. Et, aujourd'hui, je me suis fait une raison. Avec ma queue, Elle n'aura jamais l'occasion de découvrir cette sensation. Avec moi, peut être avec un gode et pourquoi pas avec un gode ceinture. Nous avons déjà abordé le sujet, l'utilisation d'un gode est actuellement en cours de réflexion. Nous avons abordé le sujet.

Comme je l'ai déjà évoqué, dans sa grande bienveillance Ma Dame m'a déjà autorisé à aller voir ailleurs. Pas pour des relations sexuelles, mais plutôt pour des séances à caractère D/S. Il y a longtemps, hélas, je l'ai trompé dans son dos avec une autre femme. Je n'ai pas pu lui cacher, et en toute transparence, je lui en avais parlé. Par la suite, Elle m'avait même autorisé à revoir cette personne.

Bref, moi je suis allé voir ailleurs et pas Elle.

Récemment, lors d'un échange, je lui ai dit que si un jour Elle avait envie d'aller voir ailleurs, je ne pourrais pas m'y opposer. Elle m'avait répondu que ce n'était pas d'actualité.

Aujourd'hui, je ne vais pas l'encourager mais pour Elle, pour qu'Elle découvre l'orgasme vaginal, je lui souhaite.

C'est assez perturbant de penser cela. Mais, c'est aussi très excitant. Je pense que si cela venait à se produire, je risque d'être malheureux. Passer du "fantasme" à la réalité c'est certainement plus compliqué qu'on ne le pense. Au préalable, il faudra que nous en discutions sérieusement car cela ne serait pas sans conséquence pour l'équilibre du couple.

Il serait peut être intéressant d'ouvrir un groupe de discussion spécifique à cette question.

Voilà.

D'avance merci, Ponpon, de m'avoir permis de m'exprimer sur ce sujet. Mais, ton post m'a donné envi de partager mon point de vue sur ce sujet.

Bien à toi

Bonne fin de dimanche.

Chastes Salutations

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Oui je comprends aisément que ce soit troublant. A la fois attirant, anxiogène et attisant  la curiosité.

En te lisant, je me suis demandé quel véritable besoin pourrait être satisfait par le fantasme de voir Madame prendre son pied avec un autre.

Car il y le fantasme d'une part... et le besoin qui alimente le fantasme d'autre part. As-tu une idée précise?

Par ailleurs, la crainte de voir Madame être satisfaite par un autre est elle aussi alimentée par un besoin. Sais-tu lequel?

Si tu trouves des réponses à ces deux questions, tu seras peut-être en mesure de mettre en lien ces deux besoins antagonistes et trouver des éléments de réponses intéressants.
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Jour 59

Je voulais partager une petite discussion qui m'a troublé. Je vais paraphraser sous forme de dialogue pour faciliter la lecture.

- Il y a d'autres membres qui ont passé plus d'un an en chasteté ?
- Quelques uns. Certains ont raconté leur histoire, d'autres sont plus discrets mais ce n'est pas si exceptionnel.
- Ça s'est passé comment pour eux après ?
- Chaque situation est unique, donc il n'y a pas de schéma classique. Certains continuent de jouer avec la cage, pour d'autres c'est un style de vie durable. Certains vont jusqu'à la gynarchie, où c'est Madame qui a tous les pouvoirs dans le couple.
- Houla ça ne me plairait pas du tout.
- Je me doute bien. Certaines prennent aussi un amant, et monsieur participe ou pas dans les ébats.
- Toi tu aimerais que je le fasse avec un autre homme ?
- Heu non, enfin je pourrais m'ouvrir à l'idée, mais il faudrait certainement des mois de discussion avant d'avancer.
- Donc toi aller voir ailleurs ça ne te pose pas de problèmes, mais si c'est moi si ?
- Ce n'est pas pareil, pour moi ça serait pour combler un besoin non assouvi, je préférerais qu'on expérimente juste tous les deux dans tous les cas, mais comme tu es fermée à la plupart de mes fantasmes...
- C'est vrai, et ça ne changera pas. Mais je suis étonnée que tu ne veuilles pas que j'aille voir ailleurs, je pensais que ça t'excitait.
- *confus* en réalité c'est un de mes fantasmes, mais je ne suis pas prêt à ça.
- De toute façon je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs.

Le fait est que j'ai de plus en plus régulièrement des rêves érotiques mettant en scène Madame dans les bras d'un autre homme. Hier nous étions avec un ami et j'imaginais Madame prendre son pied avec lui. C'était à la fois perturbant, désagréable et excitant. Je ne sais pas trop quoi en penser.

La dernière fois que nous avons eu une discussion qui m'a vraiment perturbé, c'était à propos de la chasteté permanente, ça me paraissait impossible et voilà où j'en suis aujourd'hui...

Ça me paraît quand même peu probable que je devienne cocu, je ne suis pas prêt du tout à ça et je doute fort que Madame en ait envie, mais Elle a encore une fois réussi à semer le trouble dans ma petite tête.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Lochaspan

Bonjour Ponpon,

À mon avis, tu vas régulièrement traverser ce type de phases.

Mais, c'est bien que Ta Dame t'apporte un peu de complicité, et t'encourage.

Je me trompe peut-être mais je pense que la frustration va régulièrement être présente dans les mois à venir.

Vu la présentation que tu en as faite, avec sa grossesse Ta Dame n'éprouvera peut être pas le besoin de rapprochement charnel. A moins que...

En tout cas, tu as a tout mes encouragements dans le challenge que tu t'es lancé.

Bien à toi

Chastes Salutations


RayOfLight

Courage PonPon !

Oui j'imagine assez difficile après 57 jours!

Félicitations pour ta maîtrise. Et pas que sur le plan sexuel. J'imagine aussi la difficulté sur le plan affectif. La sensation de rejet doit etre très forte.

Heureusement que tu bénéficies de ce que tu appelles le lagon bleu. Cela te permet probablement d'être moins vulnérable...

Prends soin de toi et ta bien-aimée.
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Jour 57

Toujours dans la période difficile, nous avons très peu de contacts physiques et notre sexualité est au point mort. Je suis dans le "lagon bleu" depuis une dizaine de jours, mes ardeurs sont apaisées, je suis serein.

Cette nuit, nous avons eu un réveil en même temps, et Madame m'a autorisé à m'approcher dans son dos et sentir son odeur. Le plaisir est vite monté, et alors que j'étais à quelques secondes d'un orgasme qui s'annonçait très intense, Madame m'a repoussé. J'ai protesté, mais Madame implacable m'a répondu "à toi d'être performant, si tu veux ton orgasme maintenant va le chercher".

S'en sont suivies de longues minutes de frustration très intense, avec une montée comme un orgasme, mais de frustration. Je ne suis pas sûr d'avoir déjà été frustré aussi fort.

Quand les spasmes et les sanglots se sont calmés, j'ai remercié Madame de m'avoir frustré si fort, puis essayé de dormir. Madame m'a avoué que ce n'était pas fait exprès à la base, mais en voyant que j'étais très frustré Elle a voulu enfoncer le clou. Un coup de maître.

Avec ce petit épisode, je suis remonté pour rester complètement chaste encore un certain temps avant notre prochain contact physique.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Bonjour RayOfLight (attention pavé),

Avant toute chose:
Citation de: RayOfLight le Juillet 07, 2024, 12:19:48 PMJ'ai parlé de moi dans ton journal, j'en suis désolé, mais je suis tellement impressionné par tes capacités à gérer ta chasteté, que je me suis permis cet égarement.

Toute contribution / comparaison / discussion / mise en perspective est la bienvenue ici. Je suis assez paumé, et chaque interaction m'apporte de la matière pour prendre du recul. Quant à ma capacité à gérer ma chasteté, ça ne s'est pas construit en un jour, et ce n'est pas encore au niveau que je voudrais. Certains vivent en chasteté permanente et sont totalement épanouis. Ce n'est malheureusement pas mon cas, c'est seulement le meilleur compromis que j'ai trouvé pour le moment, un stratagème pour transformer la moindre étincelle en feu d'artifice sans oppresser Madame.

Si ça peut te rassurer, j'ai découvert la chasteté environ un an avant de rencontrer Madame, et jusqu'à environ 3 ans de vie commune c'était quasiment inenvisageable pour moi de rester enfermé plus de quelques jours. Le sujet de la cage de chasteté est assez vite venu parce que notre période "lune de miel" a duré environ 6 mois, et ensuite brutalement Elle n'a plus voulu de sexe. Comme j'étais inexpérimenté sur les relations sexuelles, avec de forts besoins, inexpérimenté sur la chasteté et inexpérimenté sur les enjeux d'un couple, j'ai tout fait de travers et ça a été compliqué d'avancer. Le début de mon journal correspond à mes premiers "vrais" pas dans la chasteté.

Avant d'envisager la chasteté, chaque refus de Madame était très mal vécu. Après, c'est les périodes sans stimulation qui ont été compliquées, et à force de travail sur moi-même je commence à trouver mon plaisir autrement que par des comportements sexuels de la part de Madame. Cela n'est possible que par des encagements longs, pendant lesquels je suis en permanence en sorte de "transe", la fameuse "ivresse de la chasteté".

La chasteté a un effet remarquable sur ma relation, je suis meilleur en tous points pour Madame quand je suis chaste, ça me donne littéralement du plaisir sexuel de lui faire plaisir avec des massages et des petites attentions. On est tous les deux gagnants, alors on en est assez vite arrivés à envisager la chasteté permanente (c'est même Madame qui m'a mis face à ça), puis finalement à l'appliquer. Cette évolution, loin d'être un fleuve tranquille, est relatée dans mon journal.

Pour autant, ça reste un exercice terriblement difficile pour moi, d'autant plus que je dois lutter contre les orgasmes spontanés. Au bout de 1 ou 2 jours je commence à être sévèrement en manque, et la deuxième semaine est infernale. Quand je dis que c'est à se cogner la tête contre les murs et que je pleure régulièrement ce ne sont pas des paroles en l'air. Après 15-20 jours ça devient plus simple, il y a juste de temps en temps des périodes de quelques jours très difficiles, toutes les 2-3 semaines à peu près. Je n'ai pas parfaitement géré la dernière. Si j'évite les orgasmes en cage, c'est d'abord parce que Madame considère qu'un orgasme est un orgasme, en cage ou non, et aussi parce que comme Elle me le rappelle : "si il y a un orgasme il faudra recommencer toute la période difficile du début".

Citation de: RayOfLight le Juillet 07, 2024, 12:19:48 PMSais-tu ce qui dérange tant ton épouse dans le fait que aimes te travestir? Peut-être que elle aussi a un chemin à parcourir dans l'acceptation... et peut-être que la chasteté peut l'aider dans ce chemin?

Madame a une éducation catholique stricte, où le sexe est tabou. Elle est très fermée d'esprit sur le sujet, n'a aucun fantasme et ne s'est même jamais masturbée. Elle est toujours persuadée que le sexe est quelque chose de spontané, et bien souvent quand on a un rapport classique c'est sous la couette en gardant un pull. Ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu sa vulve de près. Elle déteste la transpiration et tous les fluides corporels. Si Elle m'avait montré ça dès le début je ne serais certainement pas resté, mais au contraire au début c'était 2 à 4 fois par jour pendant des heures, avec des pratiques un peu diverses (rien de fou, mais il y avait du potentiel), amenées par Elle, qu'elle a progressivement retirées de son répertoire à mesure que son corps changeait (acné, dépression, grossesse, accouchement et j'en passe). Moi j'étais novice, alors c'était fou. Je me raccroche toujours à cette période, probablement définitivement perdue.

Sachant cela, il est assez simple de comprendre pourquoi le travestissement et le libertinage sont des perversions pour Elle. Les discours inclusifs c'est bien, mais pour les autres.

Alors pourquoi je reste ? Ça ferait un autre gros pavé. En deux mots, 5 ans de thérapie plus tard, je ne sais toujours pas exactement pourquoi je suis si attaché malgré la souffrance que ça me cause.

Citation de: RayOfLight le Juillet 07, 2024, 12:19:48 PMTe concernant, qu'est-ce qui t'attire dans le fait d'avoir des activités sexuelles avec un homme? C'est de te sentir plus femme? Ou est-ce plutôt le souhait de renoncer à tout ce que représente la masculinité?

Ce qui m'attire dans le fait d'avoir des activités sexuelles avec un homme, ça n'a rien à voir avec la féminité. Juste ça me fait envie, ça m'excite, je ne saurais pas le décrire. Et en mettant de côté mes mensonges à moi-même pour coller à la société, ça a toujours été le cas. J'ai fantasmé sur des camarades de classe, garçons et filles, dès la primaire. Certains se moquaient de moi en m'appelant "bi" au collège alors que rien de tout ça n'était conscient. Certains le font par soumission, d'autre pour mettre un coup symbolique à leur masculinité, moi ça serait juste parce que j'en ai envie au fond de moi (sans mauvais jeu de mots).
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Je suis admiratif devant ta capacité à vivre au quotidien sans éjaculer, sur de si longues périodes. J'imagine à peine la difficulté que cela représente: 80 jours ou plus sans éjaculer. Moi qui arrive péniblement à tenir au-delà de 10 jours!!!

En fait, je suis parfois confus concernant les conditions dans lesquelles il est possible de rester chaste. Je ne peux parler que de mon cas, mais dès le 4ème jour, j'ai mes premières envies, assez faciles surmonter. Grâce à la cage, je peux aisément aller jusqu'au 8ème jour. Les jours qui suivent deviennent difficiles car mes envies deviennent si fréquentes et si insistantes que je me sens en vraie difficulté.

J'ai l'impression que, pour arriver à tenir sans éjaculer au-delà de 10 jours, j'ai besoin au minimum d'obtenir des dénis d'orgasme ou de l'affection. Mais quand plus rien du tout ne se passe, je commence soit à devenir triste ou en colère ou un mix des deux. J'aurais au moins besoin d'encouragements ou que mon épouse me taquine ou ait de l'attention pour moi. Mais quand c'est clame plat, cela ne me convient plus. Je sais toutefois "intellectuellement" que si je m'enfonce dans la tristesse ou la colère, je passe à côté de mes objectifs. J'aurais parfois besoin d'aide.

J'ai parlé de moi dans ton journal, j'en suis désolé, mais je suis tellement impressionné par tes capacités à gérer ta chasteté, que je me suis permis cet égarement.

Sais-tu ce qui dérange tant ton épouse dans le fait que aimes te travestir? Peut-être que elle aussi a un chemin à parcourir dans l'acceptation... et peut-être que la chasteté peut l'aider dans ce chemin?

Quant à développer des activités sexuelles avec un homme, même si aujourd'hui je n'en serais pas capable et que j'en n'ai pas envie, je peux parfaitement comprendre que cela soit attirant.

Te concernant, qu'est-ce qui t'attire dans le fait d'avoir des activités sexuelles avec un homme? C'est de te sentir plus femme? Ou est-ce plutôt le souhait de renoncer à tout ce que représente la masculinité?

Bravo encore pour ta maîtrise!!!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Bonjour Lochaspan,

Eh bien bizarrement, cette séance anale était tellement bonne que je n'ai même pas réussi à m'en vouloir après, d'autant plus que je n'ai pas vraiment eu d'orgasme, et donc pas non plus la fameuse "post-nut clarity". Juste un peu déçu parce que j'ai hésité à m'arrêter, je suis remonté dessus et presque immédiatement du sperme a coulé. Je me doutais que ça arriverait, un an sans une goutte de sperme la barre était super haute, je n'ai pas assez de volonté d'autant plus que maintenant je sais jouir complètement juste par derrière et même par la pensée, et ça une cage de chasteté ne peut rien faire pour l'empêcher. J'espérais au moins battre mon ancien record, de 80+ jours sans une goutte de sperme. Enfin il me reste encore au moins 4 fois l'occasion de le dépasser, et je compte bien réussir à passer l'année entière sans vraie éjaculation et exploser mon record de 100 jours. Ça devrait être plus simple quand la période des nausées sera terminée et qu'on aura de nouveau une sexualité de couple.

C'est bête, à un jour près j'avais un orgasme sec pour me donner un nouvel élan, comme Madame m'a permis aujourd'hui de l'approcher et sentir son odeur. Je me sens beaucoup mieux depuis cet orgasme, je n'arrivais pas à penser à autre chose que le sexe depuis deux jours. Ça me donne la confirmation que de simples câlins chastes, presque sans contact, sont déjà un acte sexuel fort et pourraient presque me contenter.

Madame est tout à fait au courant que j'aimerais me travestir, et ne cautionne pas, alors j'évite de le faire autant que possible. Elle sait que j'aimerais faire des trucs avec un homme et m'interdit formellement d'essayer. On ne peut pas dire que je lui ai menti sur ce sujet, dès notre première semaine de relation je lui ai dit que je me questionnais sur mon orientation sexuelle.

C'est très récent que je commence à accepter ma part homosexuelle, et je pense que la chasteté, ce journal et les différentes interactions sur ce forum et ailleurs ont été une grande aide dans ce sens. Il n'empêche que plus j'assume, plus Madame me fait comprendre que ça ne lui plaît pas...
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Lochaspan

Citation de: PonPon le Juillet 05, 2024, 06:38:08 PMBonjour RayOfLight,

En l'occurrence le postulat réducteur est plutôt "je suis en couple donc je ne peux pas avoir de relations sexuelles hors du couple". Et c'est vrai qu'au-delà de la morale il y a un risque d'IST qui est un très bon argument de Madame pour garder l'exclusivité.

Quant à mon orientation sexuelle, j'ai refoulé pendant très longtemps ma part homosexuelle, mais aujourd'hui je me définirais comme bisexuel, avec une préférence pour les Femmes. J'ai eu quelques expériences homosexuelles étant enfant (des "jeux entre enfants") qui restent dans mes meilleurs souvenirs sexuels, et une relation "ambiguë" pendant les études. Madame n'aime pas du tout cette part de moi, et me reproche parfois de ne pas être assez masculin...

Ponpon,

Je viens seulement de prendre connaissance de la réponse que tu as fait à RayOfLight.

Du coup, je ne suis pas sûr que mon message précédent est un intérêt quelconque.

J'aurais dû lire tout les posts avant de me précipiter à répondre.

Bonne soirée

Lochaspan

Citation de: PonPon le Juillet 05, 2024, 02:32:01 PMJour 45

Ce midi, Madame était absente et après une longue bataille mentale, mes pulsions ont pris le dessus. Je n'étais pas censé toucher au nouveau gode, mais l'envie de l'essayer a été plus forte que moi. Deuxième faute, j'ai enfilé les sous-vêtements de Madame pour jouer, et j'ai adoré ça. Troisième faute, je n'ai pas réussi à retenir quelques gouttes de sperme qui ont coulé pendant l'acte. C'est donc raté pour n'avoir aucune émission de sperme pendant un an, mais je ne considère pas ça comme une éjaculation  donc le compteur tourne toujours. Quand Madame est rentrée peu après j'étais excité comme un fou et je n'avais qu'une envie, lui sauter dessus. Je n'ai bien sûr rien laissé paraître, Elle n'est même pas en état de me punir pour ma faute.

Une chose à dire, le gode est IN-CRO-YABLE ! Madame sera sûrement ravie de ce substitut à mon membre quand l'envie Lui prendra. J'ai hâte de voir sa réaction !

Ça me donne envie d'essayer une vraie, et ça ça ne plaît pas à Madame par contre. Depuis un certain temps Elle a peur que je la quitte pour un homme (chose que je ne souhaite pas).

Bonjour Ponpon,

J'ai déjà connu ce types d'écarts.

C'est difficile à gérer. Et, pour ma part, quand cela m'est arrivé, après je m'en suis voulu. J'avais l'impression de ne pas avoir été à la hauteur des engagements que je m'étais fixé.

De ton côté, tu as mis la barre haute, alors cela me paraît logique que tu es "craqué". Et, je pense que ça ne sera pas la dernière fois.

Aurais tu une prédisposition au travestissement ? Cela m'est déjà arrivé de mettre les sous vêtements de ma femme (porte jarretelles, bas), avec talons hauts, robe courte, en cage et bijou anal. Je suis resté ainsi vêtu presque une matinée entière. c'est vrai qu'on se sent très féminine et fait ressortir la femme qui sommeille en soi. Et donne envie de s'offrir à un homme. C'est quelque chose qui me fait un peu peur. Ma Dame sait que j'ai cette prédisposition à devenir une Sissy. Mais, je ne veux pas insister sauf si c'est une demande de sa part. Je veux entièrement me consacrer à satisfaire ces désirs et pas les miens. Aussi, ces pulsions restent enfouies au fond de moi. Pour le moment, j'arrive à gérer mais parfois c'est dur.

Je comprends ta Dame, cela peut lui faire peur que tu y prennes goût, d'autant qu'Elle sait que tu aimes le plaisir anal. À mon avis, il faudrait que l'initiative vienne d'Elle, que ce soit Elle qui gère ta relation avec un homme.

C'est un sujet qui mérite réflexion, la chasteté prolongée ne facilite t elle pas la mise en avant de notre côté féminin ?

À débattre.

Bien à toi

Chastes Salutations


PonPon

Bonjour RayOfLight,

En l'occurrence le postulat réducteur est plutôt "je suis en couple donc je ne peux pas avoir de relations sexuelles hors du couple". Et c'est vrai qu'au-delà de la morale il y a un risque d'IST qui est un très bon argument de Madame pour garder l'exclusivité.

Quant à mon orientation sexuelle, j'ai refoulé pendant très longtemps ma part homosexuelle, mais aujourd'hui je me définirais comme bisexuel, avec une préférence pour les Femmes. J'ai eu quelques expériences homosexuelles étant enfant (des "jeux entre enfants") qui restent dans mes meilleurs souvenirs sexuels, et une relation "ambiguë" pendant les études. Madame n'aime pas du tout cette part de moi, et me reproche parfois de ne pas être assez masculin...
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Merci pour ton partage. Ton post a réveillé chez moi une réflexion faite il y a quelques années.

Une bonne partie de nos difficultés repose sur un faux postulat que notre éducation nous a transmis. Le postulat de l'exclusion. Ce postulat restreint les possibles et ferme des portes qui devraient probablement rester ouvertes.

Dans ton cas,ce postulat se manifeste de la façon suivante: parce que je me considère hétérosexuel, cela exclu toute expérience avec un homme. Parce que je suis prof,cela m'interdit de partager autre chose que la matière que je dois enseigner etc...

Je crois que nous devons prendre distance avec ces postulats réducteurs. Ils sont aussi à l'origine des difficultés de vivre une CMC raisonnée et respectueuse des besoins de chacun-e

Meilleures pensées!
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

PonPon

Jour 45

Ce midi, Madame était absente et après une longue bataille mentale, mes pulsions ont pris le dessus. Je n'étais pas censé toucher au nouveau gode, mais l'envie de l'essayer a été plus forte que moi. Deuxième faute, j'ai enfilé les sous-vêtements de Madame pour jouer, et j'ai adoré ça. Troisième faute, je n'ai pas réussi à retenir quelques gouttes de sperme qui ont coulé pendant l'acte. C'est donc raté pour n'avoir aucune émission de sperme pendant un an, mais je ne considère pas ça comme une éjaculation  donc le compteur tourne toujours. Quand Madame est rentrée peu après j'étais excité comme un fou et je n'avais qu'une envie, lui sauter dessus. Je n'ai bien sûr rien laissé paraître, Elle n'est même pas en état de me punir pour ma faute.

Une chose à dire, le gode est IN-CRO-YABLE ! Madame sera sûrement ravie de ce substitut à mon membre quand l'envie Lui prendra. J'ai hâte de voir sa réaction !

Ça me donne envie d'essayer une vraie, et ça ça ne plaît pas à Madame par contre. Depuis un certain temps Elle a peur que je la quitte pour un homme (chose que je ne souhaite pas).
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

PonPon

Bonjour RayOfLight,

Sujet intéressant que celui de la pornographie. À la base je suis un gros consommateur. Depuis la fin de l'adolescence, c'est presque tous les jours.

Je m'étais lancé le challenge 0 masturbation et 0 pornographie l'année dernière, et à l'exception des images de bites en cage (mais est-ce vraiment de la pornographie à ce niveau-là ?), j'ai réussi à m'y tenir, mais je dois avouer que ça m'a pas mal manqué. Je ne voulais pas repartir sur une interdiction stricte. Parfois mes pensées s'évadent dans mon monde érotique et ça devient difficile de se concentrer. Le porno me sert de "catharsis".

La consommation de porno n'a jamais été perçue comme une pression par Madame, même si elle a certainement joué sur mes fantasmes et mes demandes.

Je remarque aussi que dans les périodes où Madame est plus active, je consomme peu de porno. Mes envies ont changé, je ne vais pratiquement plus sur les sites type pornhub. En ce moment je préfère des trucs plus imagés, comme des BD, souvent sur le thème de la chasteté. La fréquence a aussi changé car j'en consomme presque toutes les semaines, mais c'est loin d'être tous les jours.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

RayOfLight

Bonjour PonPon.

Heureux de te lire.  C'est marrant, mais depuis que je me suis engagé dans la CMC, mon envie de regarder de la pornographie à été réduite quasiment à néant. Je suis essentiellement centré  sur Madame, en particulier pour lui permettre  d'être à l'aise vis-à-vis de son rôle et de considérer le port de la cage comme normal.

Probablement d'une façon "inconsciente", regarder de la pornographie serait pour moi,  aujourd'hui, comme une façon de lui mettre la pression, ce que je ne veux pas car ce serait peut-être improductif.

Je dois avouer que sans pornographie, mon quotidien s'améliore et je me sens plus à l'aise.

Je te souhaite sincèrement que Madame te sollicite plus régulièrement dans le fait de lui donner du plaisir. Ce sera très certainement positif pour Elle, toi et pour votre couple.

Meilleures pensées,

RayOfLight
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière

Pipounglam

Bonjour PonPon,

Courage en ces moments difficiles.
Je te souhaite (et lui souhaite) que Madame retrouve l'envie et le plaisir dans les prochaines semaines.
« Ta cage tu vas bientôt la porter, et crois-moi tu risques de le regretter rapidement »

PonPon

Jour 40

Quelques petites anecdotes à partager.

Cette semaine, Madame m'a laissé la clé dans la journée alors qu'elle était absente pour que je me lave. J'ai retiré la cage et passé la matinée très excité (les érections marchent toujours parfaitement), au point de frôler dangereusement l'orgasme plusieurs fois. Après la douche le midi, j'ai remis la cage avec un gros effort de volonté, et le soir j'ai imploré Madame de conserver la clé hors de ma portée. Elle a très bien compris la limite de ma volonté ici. Les douches se feront maintenant systématiquement alors qu'elle n'est pas loin pour être sûrs d'éviter les débordements (jeu de mots voulu). Elle m'a fait promettre de lui rappeler de me libérer pour la douche tous les week-ends si Elle oublie.

Autre limite, contrairement à l'année dernière, je peux consommer "raisonnablement" du porno, et j'en ai abusé cette semaine, au point de passer quelques nuits trop courtes, car impossible de m'endormir pendant plusieurs heures à cause de l'excitation. On ne m'y reprendra plus.

Enfin, Madame m'a avoué que depuis environ une semaine, Elle commence à avoir des envies de sexe quand elle n'est pas trop malade. Je lui ai dit que je serais ravi qu'Elle se masturbe, et encore plus si je peux être présent dans la pièce. Je doute que ça arrive, soit Elle me demandera de la toucher sans trop m'approcher, soit Elle me fera sortir le nouveau gode. Je serai heureux dans tous les cas si Elle arrive à s'accorder un peu de plaisir dans les prochaines semaines. C'est une période tellement difficile pour Elle.
Dernière éjaculation : 22/05/2024
Date de fécondation : 10/05/2024
Objectif pas d'éjaculation jusqu'au retour de couche.

Jelu28

Chaque homme a vraiment son truc à lui, certains vont aimer être ruiné, d'autres les orgasmes prostatique etc etc..
Ce qui est important c'est de trouver sa façon d'avoir du plaisir.