Gynarchie conjugale

Démarré par Margotdenis, Janvier 24, 2024, 05:07:20 PM

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Margotdenis

Le thème de la Gynarchie conjugale, ou relation Matriarcale (FLR, en Anglais) reste très peu abordé sur le forum.

L'absence de salon discussion consacré à la Gynarchie conjugale provient peut être du fait que les échanges sont "par nature" réservés aux Femmes, et les hommes exclus de ces discussions?

En partant du principe que seules les Femmes décident, et que les hommes obéïssent, je peux comprendre que les échanges et les discussions restent dans le cercle Féminin.

Cela est frustrant, et même un peu perturbant de savoir que des décisions peuvent être prises (entre Femmes) me concernant, ou concernant d'autres maris encagés, sans être maître de ces décisions.

J espère pouvoir partager dans mon journal mon expérience de la Gynarchie, comme je l ai fait jusqu'à présent avec l'apprentissage de la chasteté permanente.

Je souhaite que mon témoignage soit le plus juste possible, et qu il se fasse sans jugement de valeur.

Je salue au passage les hommes qui vivent ce même genre de relation (depuis plusieurs années) auprès de leur Épouse, et qui ont parfois partagé leur expérience dans le passé sur ce forum.

D.
Nous sommes un couple ordinaire, sauf que... Madame contrôle la sexualité de son mari.

paudouce


Lochaspan

Bonjour Denis,

Je débute dans la chasteté.

Ma Bien Aimée s'approprie doucement sont rôle de KH. Pour nous, 2024 sera placé sous le thème de cette appropriation et de mon éducation régulière à la chasteté sous contrôle de ma Bien Aimée, stade que vous avez dépassé depuis longtemps avec Madame Margot.

Bien que débutant, je constate quand même une réelle volonté de ma part d'essayer de simplifier au maximum la vie de ma Bien Aimée.

Certes, nous sommes loin d'une Gynarchie Conjugale mais il y a une ouverture. Après, à charge de ma Bien Aimée de vouloir ou non.

J'ai quand même l'impression qu'un homme qui vit une CMC peut être tout à fait disposé à vivre une expérience Gynarchique avec sa compagne.

Mais, il faut bien sûr que la démarche soit imposé par Madame et accepté par Monsieur (a t il son mot à dire ?).

Enfin, c'est mon sentiment de débutant en CMC.

En tout cas, je trouve très bien l'idée de lancer une page de discussion sur la Gynarchie Conjugale sur laquelle nous encagés pouvons nous exprimer sur le sujet, avec bien sûr un contrôle permanent des KH présentes sur ce forum et des modératrices.

Mais, cela peut être intéressant de pouvoir partager vos expériences en tant que confrères encagés bien avancé sur le sujet auprès des débutants comme moi.

Je profite de ce message pour te féliciter de ta progression et surtout un grand bravo à Madame Margot qui a su amèner les choses de façon très progressives mais continues. J'ai lu entièrement ton journal, et votre est tout simplement une très belle histoire d'Amour.

Bien à toi.


Messoa

Citation de: Margotdenis le Janvier 24, 2024, 05:07:20 PMLe thème de la Gynarchie conjugale, ou relation Matriarcale (FLR, en Anglais) reste très peu abordé sur le forum.

L'absence de salon discussion consacré à la Gynarchie conjugale provient peut être du fait que les échanges sont "par nature" réservés aux Femmes, et les hommes exclus de ces discussions?

En partant du principe que seules les Femmes décident, et que les hommes obéissent, je peux comprendre que les échanges et les discussions restent dans le cercle Féminin.

Cela est frustrant, et même un peu perturbant de savoir que des décisions peuvent être prises (entre Femmes) me concernant, ou concernant d'autres maris encagés, sans être maître de ces décisions.

...................

D.


Bonjour Denis,

Je ne suis pas entièrement de votre avis.
Il n'y a pas de KH sans encagé.
Il n'y a pas de Gynarchie sans conjoint.

Ce que je veux exprimer, c'est qu'il faut être deux pour vivre cela. 

C'est une vision plus égalitaire du couple, une vie conjugale qui est discutée et acceptée par les deux personnes du couple. Il est évident qu'elle n'est pas toujours comprise par certains couples.

La gynarchie est un terme vieux de plusieurs siècles se référant à la domination féminine dans divers contextes sociaux et interpersonnels.
Notre société accepte ouvertement l'homosexualité mais refuse de concevoir la domination de la femme sur son conjoint masculin. La réflexion ne porte jamais sur la sexualité ou sur le fonctionnement des couples.

Pourtant il faut se poser les bonnes questions sur le fonctionnement du couple :
-Qui s'occupe principalement des enfants?
-Qui dans le couple planifie les sorties ou les vacances?
-Qui gère le budget du couple?
-Qui décide de l'organisation des taches ménagères, des achats?
-etc...

La gynarchie réajuste simplement le fonctionnement du couple.
La gynarchie ne signifie pas que les femmes soient dans le contrôle abusif, tout comme le patriarcat.
Pour moi, ça signifie juste que la femme a un pouvoir décisionnel dans plusieurs domaines dans le couple.

Messoa

Margotdenis

Bonjour Madame Messoa,

Je me suis mal exprimé et me suis fait mal comprendre.

Je partage Votre vision de la Gynarchie conjugale dans le couple. C'est bien ce que nous nous efforçons de mettre en œuvre avec Margot. Bien sur qu'il ne sera jamais possible de contraindre un homme à vivre encagé sans que ce dernier adhère de lui même au concept. il en de même pour la Gynarchie.

La Gynarchie est en effet un moyen de (r)établir l'équilibre dans le couple, en (re)donnant à la Femme un rôle prépondérant.

Mon message portait sur le forum lui-même et son fonctionnement. J ai vraisemblablement mal exprimé mon regret de ne pas trouver d'espace de discussion dédié à la Gynarchie et ouvert à tous. En définitif, je suis motivé pour partager mon expérience et apporter ma (modeste) contribution pour promouvoir la Gynarchie dans le couple.

Ce fil de discussion est ouvert à toutes Celles et ceux qui souhaitent partager leur expérience de la Gynarchie conjugale au quotidien.

D.
Nous sommes un couple ordinaire, sauf que... Madame contrôle la sexualité de son mari.

m.Jojo

Citation de: Margotdenis le Janvier 25, 2024, 02:25:57 PMMon message portait sur le forum lui-même et son fonctionnement. J ai vraisemblablement mal exprimé mon regret de ne pas trouver d'espace de discussion dédié à la Gynarchie et ouvert à tous. En définitif, je suis motivé pour partager mon expérience et apporter ma (modeste) contribution pour promouvoir la Gynarchie dans le couple.

Denis, vous avez raison, la partie du site nommé "Espace Gynarchie conjugale" requiert ceci: "Pour accéder à l'espace secret "Gynarchie", les messieurs peuvent poster ici leurs demandes respectueuses envers les Dames. Réservé aux hommes dont la KH est présente sur le forum."

Par contre, pour y avoir accès moi-même, je vous dirais que ce n'est vraiment pas actif et que rien ne s'y retrouve depuis plus de trois ans. Est-ce du aux exigences que requiert cette section, je ne saurais dire. La modératrice Messoa est L'une des responsables de cette section, peut-être pourrait-elle l'ouvrir à tous les inscrits ?
La sagesse est la première de toutes les vertus.

Titou

Citation de: m.Jojo le Janvier 25, 2024, 03:21:20 PMPar contre, pour y avoir accès moi-même, je vous dirais que ce n'est vraiment pas actif et que rien ne s'y retrouve depuis plus de trois ans. Est-ce du aux exigences que requiert cette section, je ne saurais dire. La modératrice Messoa est L'une des responsables de cette section, peut-être pourrait-elle l'ouvrir à tous les inscrits ?

Bonsoir à Toutes et tous,

Si personne n'échange depuis plus de 3 ans sur un sujet qui me paraît pourtant essentiel dans ce forum, je ne vois pas l'intérêt d'ouvrir l'accès à cette rubrique, où même les KH ne s'y expriment pas ?

Autant échanger sur le fil que Denis vient de démarrer, mais si ce sont encore des hommes qui parlent majoritairement entre eux, aucun intérêt ;)

Chastement.


TITOU

Bert

Citation de: Titou le Janvier 25, 2024, 08:27:58 PM
Citation de: m.Jojo le Janvier 25, 2024, 03:21:20 PM, mais si ce sont encore des hommes qui parlent majoritairement entre eux, aucun intérêt


Pourquoi ?
Une discussion sur la mode de vie Gynarchique animée par des membres hommes peut s'avérer enrichissante
On pourrait se concentrer ici sur les meilleurs façons de satisfaire nos Reines au quotidien et oublier les sujets tournant autour de l'appendice masculin qui semblent être l'obsession de beaucoup d'hommes ici, du genre :
Ma cage est trop grosse, trop petite, ça me gratte, j'ai un eudeme, déjà 7 jours etc etc ....
Merci Denis pour ce sujet, tu es pour moi la référence ultime (souvent inatteignable) pour les adorateurs du genre féminin





enjauladito


Intéressant début de discussion ! Mais il faudrait faire attention à bien préciser le concept afin qu'on parle Toutes et tous de la même chose.

Je pense qu'en utilisant le mot « Gynarchie », Denis faisait initialement allusion à son sens fort, qui désigne une relation de couple volontairement déséquilibrée, visant à ce que la Femme détienne un maximum et l'homme un minimum de pouvoir. Cela me semble aussi la vision de notre inspiratrice Sylvia Labiche, qui distingue bien d'un côté la CMC, où le contrôle féminin se limite à la sphère de la sexualité du couple, et de l'autre la Gynarchie, « Philosophie féministe assez radicale, aussi appelée Matriarcat, Vaginocratie voire Suprématie Féminine quand elle concerne une vision des rapports hommes-femmes plutôt extrême ». A mon avis, pour parler d'un couple gynarchique, il faut que le déséquilibre soit au moins aussi important, dans le sens inverse, que celui qui régnait dans le couple patriarcal traditionnel jusqu'à passé la moitié du XXème siècle, où Monsieur décidait de tout, travaillait, sortait et brillait en société, entretenait souvent une maîtresse, tout en confinant Madame aux tâches domestiques.

Je crains donc que Denis et Dame Messoa ne parlent pas de la même chose. Le concept de Gynarchie va beaucoup plus loin que seulement « une vision plus égalitaire du couple, une vie conjugale qui est discutée et acceptée par les deux personnes du couple ... [qui] réajuste simplement le fonctionnement du couple. » Le couple où « la femme a un pouvoir décisionnel dans plusieurs domaines » me paraît devoir être appelé « couple équilibré », correspondant à une norme actuellement admise comme souhaitable, à défaut d'être pleinement réalisée, par une majorité de gens dans notre société (je ne parle pas de l'Afghanistan ni de certaines banlieues peu favorisées où continuent d'être promues des représentations d'un autre âge !).

Il me paraît intrinsèquement contradictoire que Denis déclare :
Citation de: Margotdenis le Janvier 25, 2024, 02:25:57 PMLa Gynarchie est en effet un moyen de (r)établir l'équilibre dans le couple, en (re)donnant à la Femme un rôle prépondérant.
Équilibre n'est pas compatible avec rôle prépondérant ! Le couple gynarchique renonce à l'équilibre ou à l'égalité, il se veut matriarcal, dirigé par Madame dans de nombreux aspects de la vie au-delà de la sphère sexuelle : on est pleinement dans la « female-led relationship ». La Femme est investie d'une supériorité morale qui la destine à présider dans tous les domaines aux destinées du couple, de la famille, du groupe et de la société, reconnue avec autant sinon plus de conviction que celle qui sous-tendait les théories sexistes du passé justifiant la prééminence masculine. On est chez Marie-Séverine (« Je domine mon mari »), qui revendique un contrôle total, domestique, financier et dan tous les aspects de la vie quotidienne, plutôt que chez Vicky (« Teasing Québec »), qui assortit toujours ses descriptions d'une intense domination sexuelle de précisions disant qu'en dehors de la sexualité, son couple est juste égalitaire (https://teasingquebecblog.wordpress.com/2024/01/02/retour-sur-2023/#more-6138).   

En résumé, je pense qu'on ne peut pas confondre l'idéal gynarchique avec l'idéal d'égalité, c'est incompatible, il faut choisir entre les deux de quoi on parle - et surtout ce qu'on souhaite vivre en couple !

Chastes messages à Toutes et tous



Enjauladito
« El pàjaro enjaulado encontra su libertad en la mirada de su Reina »

Lochaspan

Mes respects à Mesdames les KH et bonjour à mes confrères encagés,

J'aime beaucoup la vision évoquée par Enjauladito.

Je trouve qu'il a bien distingué les choses.

Je n'ai pas pas sa prose mais je le rejoins.

Pour ma part, dans notre couple avec ma Bien Aimée, j'aurais plutôt tendance à parler de "couple équilibré", c'est d' ailleurs vers ce quoi j'aimerai que nous nous orientons. Il y a quelques mises au point à faire mais, il y a déjà un partage des tâches et prises de décisions qui font l'objet d'un consensus mutuel. Et, sauf erreur, mais je lui poserai la question, cela convient à tout le monde.

Depuis qu'Elle a pris la main sur ma chasteté, je suis beaucoup plus prompt à m'investir et faire en sorte que nous atteignons cet équilibre. Nous n'avons pas clairement évoqué la question mais cela se fait naturellement. Mon éducation fait que j'ai toujours participé aux tâches ménagères, et au suivi de la maison, donc ce n'est pas un problème pour moi.

Nous avons rapidement évoqué l'aspect Gynarchie de couple quand je lui ai offert le livre de Sylvia. J'ai eu le sentiment que ce n'est pas ce vers quoi Elle pense s'orienter. Ceci dit, il faut déjà qu'Elle s'approprie ma chasteté. En tout cas, ce n'est pas mon souhait non plus. Je suis très sensible à côté "équilibré" des choses. C'est mon côté yin-yang en Médecine Chinoise que je découvre ces temps ci. Tout est question d'équilibre.

En conclusion, je pense que chaque couple est maître de décider comment il envisage leur relation de couple. Mais, cela doit être mûrement réfléchi, discuté, et surtout faire l'objet d'un consensus mutuel.

Pour ce qui est de ce fil de discussion, je maintiens que c'est une très bonne idée de l'avoir ouvert. À Chacunes et chacuns de se l'approprier comme il se doit, d'y apporter vos contributions. Que les différents points de vue puissent être partagés pour faire avancer le bien-être de nos KH qui effectivement portent le poids de beaucoup de choses.

Je ne sais pas si ma contribution fera avancer le débat mais c'est ma réaction à la lecture des précédents messages.

Chastes salutations.


Sweetqueen


A mon avis, pour parler d'un couple gynarchique, il faut que le déséquilibre soit au moins aussi important, dans le sens inverse, que celui qui régnait dans le couple patriarcal traditionnel jusqu'à passé la moitié du XXème siècle, où Monsieur décidait de tout, travaillait, sortait et brillait en société, entretenait souvent une maîtresse, tout en confinant Madame aux tâches domestiques.

Je crains donc que Denis et Dame Messoa ne parlent pas de la même chose. Le concept de Gynarchie va beaucoup plus loin que seulement « une vision plus égalitaire du couple, une vie conjugale qui est discutée et acceptée par les deux personnes du couple ... [qui] réajuste simplement le fonctionnement du couple. » Le couple où « la femme a un pouvoir décisionnel dans plusieurs domaines » me paraît devoir être appelé « couple équilibré », correspondant à une norme actuellement admise comme souhaitable, à défaut d'être pleinement réalisée, par une majorité de gens dans notre société (je ne parle pas de l'Afghanistan ni de certaines banlieues peu favorisées où continuent d'être promues des représentations d'un autre âge !).

Le couple gynarchique renonce à l'équilibre ou à l'égalité, il se veut matriarcal, dirigé par Madame dans de nombreux aspects de la vie au-delà de la sphère sexuelle : on est pleinement dans la « female-led relationship ».

-------------------------------------------------------------------------------------------
Ouuuh quel sujet intéressant et prenant tout son sens sur ce forum!

Enjauladito, je vous rejoins sur les différents points que je cite de votre texte.

Selon moi, un couple gynarchique vit dans un déséquilibre profond où la Femme est supérieure et vécue comme telle par son homme qui est inférieur à elle. La suprématie de la Femme est reconnue, acceptée et les conséquences au quotidien sont consenties par les deux personnes. C'est un ensemble de belles complémentarités :
-il y a une prise de pouvoir et un lâché prise
- il y a un contrôle omniprésent et une perte de liberté
- il y a des décisions tranchées, fermes, et une tranquilité d'esprit à se laisser vivre
---> il y a surtout moins de tensions dans le couple. Certes il reste des discussions, des échanges de point de vue où chacun sait que le dernier mot revient à ... la Femme.

En ce début d'année, je viens de regrouper par écrit ma vision de notre couple et de décrire comment je souhaite que mon chéri devienne. Après 5 mois, il était nécessaire de regrouper mes idées, de rédiger les lignes directrices du chemin gynarchique surlesquels on s'est engagé.

Changement inclut ENGAGEMENT
Engagement inclut ACTES (sinon cela reste des idées flottantes)
Engagement inclut APPRENTISSAGE/EDUCATION

Mon chéri a donc reçu des points d'amélioration sur un "code de galanterie". Selon moi, il lui manquait de nombreuses attitudes galantes envers moi. Dans ma vision de la gynarchie, je lui ai aussi communiqué que je veux qu'il soit "galant et respectueux" envers toutes les femmes. La gynarchie ne se vit pas que dans le couple (selon moi). La Femme au sens large du terme est supérieure aux Hommes; non écrasante, ni agressive, juste de nature Supérieure.

En bon ancien matcho, il a essayé de résister en me disant qu'il n'allait pas réfléchir à sa manière d'être avec nos amies. Il confond juste une attitude "attentionnée et douce" avec qqch de non naturelle. C'est pour dire le chemin qu'il a à faire mais je suis confiante, je vais le guider avec bienveillance et fermeté.

Evidement il y avait dans mes réflexions des points d'amélioration plus précis de son attitude envers moi. Il souhaite vivre en gynarchie, c'est donc à moi de décider des nombreux aspects de notre quotidien, je décide de comment il sera progressivement.

Ceci dit, les vibrations intérieures de chacun dans notre couple gynarchique auront des hauts et des bas. Le quotidien est fait de nombreuses variables qui influencent la dynamique.

« Le plus important, ce n'est pas la destination, mais les mésaventures et les souvenirs que l'on crée le long du chemin. »

Belle journée à toutes et à tous



Sweetqueen

chaste35

Bonjour,
En effet le sujet est intéressant.

L'intervention d'enjauladito est indispensable pour bien cerner de quoi on parle. Le gynarchie est souvent utilisé à tort et à travers. On mélange avec bdsm, et la gynarchie n'est forcement bdsm , et d'ailleurs la cage de chasteté n'est pas non plus obligatoire pour définir une relation gynarchique.

Enjauladito : "La Femme est investie d'une supériorité morale qui la destine à présider dans tous les domaines aux destinées du couple, de la famille, du groupe et de la société".

J'ajouterais à cette excellente définition qu'une fois accepté c'est un état permanent et pas un rapport le temps d'une séance ou d'un week-end. C'est, à mon avis ce qui  fait la différence avec le bdsm par exemple. La CMC propose une rapport différent à la sexualité et une relation plus paritaire dans le couple pas la supériorité de la femme dans tout les domaines. Elle se décline  du plus "soft" au plus strict suivant le choix de chacun. A mon avis ce n'est pas vraiment le cas de la gynarchie, c'est une relation assez radicale à prendre ou à laisser.

Enfin j'ajouterai que par sa nature qui est de redéfinir la relation femme homme, la gynarchie ne s'adresse qu'aux couples hétérosexuels.


Titou

Bonsoir tout le monde,

Je cite :

"Le couple gynarchique renonce à l'équilibre ou à l'égalité, il se veut matriarcal, dirigé par Madame dans de nombreux aspects de la vie au-delà de la sphère sexuelle "

Cette inégalité du couple n'engendre-t-elle pas un surcroît de charge mentale pour la Femme, qui doit absolument tout contrôler les domaines ?
 
A contrario, si l'on force le trait,  le "lâcher prise" de l'homme corvéable à souhait dans cette relation, pourrait s'apparenter à un abandon de ses responsabilités dans tous les domaines...
Du genre : "oups pour le règlement voyez avec ma Femme qui gère, je ne sais pas ce qu'elle a décidé, et de toute façon je n'ai pas de carte bancaire".

Chez nous, vous l'aviez compris, Madame n'a jamais souhaité m'encager (snif) et me diriger comme un pantin de ménage, mais attend plutôt de ma part l'initiative une force de proposition, un pouvoir de décision...
Attention mon Épouse n'est pas passive ni soumise pour autant, Elle aime bien contrôler son petit monde  ;D ...Et veut tout savoir !
Et généralement, après bien des concertations il est vrai, ce sont souvent les idées de Madame qui remportent la palme !

Une "Gynocratie" soft, en quelque sorte  ;)

Chastement.
 
 

TITOU

chaste35

Citation de: Titou le Janvier 26, 2024, 09:05:58 PMCette inégalité du couple n'engendre-t-elle pas un surcroît de charge mentale pour la Femme, qui doit absolument tout contrôler les domaines ?
 
A contrario, si l'on force le trait,  le "lâcher prise" de l'homme corvéable à souhait dans cette relation, pourrait s'apparenter à un abandon de ses responsabilités dans tous les domaines...
Du genre : "oups pour le règlement voyez avec ma Femme qui gère, je ne sais pas ce qu'elle a décidé, et de toute façon je n'ai pas de carte bancaire".


Je suis plutôt d'accord avec cette remarque notamment sur la charge mentale qu'apporte à la femme ce type de relation. Même pour la CMC ça peut être une réticence de Madame d'avoir à gérer l'enferment et la libération de son compagnon.

Dans notre couple on adhère pas du tout à la gynarchie. Mais Madame n'est ni soumise, ni passive

Chacun son chemin mais c'est intéressant je trouve d'évoquer ces possibilités. 

amareine

pareil à la maison
Elle se repose sur moi pour tout ce qui est de la gestion quotidienne
sachant que je ne prends pas de décision seul
Elle a son compte bancaire, moi j'ai le nôtre
et je fais ce qu'Elle décide
soumis mais pas larbin
directrice mais pas domina 7/7
et ça a l'avantage d'avoir un homme qui paraît toujours un homme, bien mâle, bien viril
chose fort utile dans moult circonstances de la vie
tout en sachant que "de toute façon, lui il est toujours d'accord avec toi et fait ce que tu veux"
30 ans de mariage  - en cage du matin au soir depuis 1995
DDO (cérébral) : 16/11/2023 - DDEj : 24/12/2023
dernière pénétration (PIV) : 1998

enjauladito


Il me paraissait nécessaire d'insister sur la distinction entre idéal gynarchique et idéal égalitaire pour le couple, ces idéaux n'étant ni semblables ni compatibles.

J'éprouve la plus grande sympathie pour les couples qui se lancent dans l'aventure gynarchique, où le vœu d'asservissement du mâle vient comme expier des siècles de  machisme et de préjudice aux Femmes. Mais comme ça a été dit ici, vivre une telle asymétrie n'est pas une vocation facile et les deux partenaires doivent avoir certaines qualités requises.

Personnellement je me positionnerais moi aussi en principe plutôt du côté de l'idéal égalitaire, comme aussi ma Reine. Nous ne sommes ni Elle ni moi en quête d'une relation complètement dirigée par la Femme dans tous les domaines. Nous penchons clairement plus du côté Vicky que Marie-Séverine, même s'il nous arrive parfois de jouer temporairement une relation gynarchique appuyée, comme un clin d'œil (voir https://chastete-masculine.com/index.php?topic=3707.0).

Il y a tout de même une nuance. Des différences hommes-Femmes existent pour de nombreuses qualités : elles ne doivent pas être niées, mais pas non plus exagérées ni généralisées. Elles sont bien illustrées par le cas de la force physique : en moyenne, dans 80% à 90% des couples, l'homme est plus fort que la Femme, ce qui le dispose mieux aux travaux physiques intenses comme le transport de lourdes charges. Il y a cependant 10% à 20% des couples où le rapport est inversé ; je tendrais alors à trouver convenable que Madame porte la plus grosse valise...
Au plan psychologique, dans notre couple comme dans bien d'autres, j'ai par exemple plus de compétence technique et il est admis que j'assume en principe le choix d'appareils à acheter (de l'ordinateur à l'aspirateur). A l'inverse, comme dans une majorité de couples, Madame est bien plus forte dans l'intelligence émotionnelle et sociale et je m'en remets presque toujours à Elle pour la gestion des relations familiales et amicales.
Ainsi, plutôt qu'un strict idéal d'égalité stricte, je crois que nous visons plutôt un idéal d'équité qui tienne compte souplement de nos différences de compétences et de besoins.

C'est dans ce contexte que me paraît intervenir avec succès la Chasteté Masculine Contrôlée, vérifiant le préalable selon lequel Madame est bien plus compétente que Monsieur pour gérer la sexualité du couple, y compris décider de la brider sur des périodes plus ou moins longues, pour le plus grand bonheur des deux. Expérience faite patiemment depuis bientôt six ans et qui s'est révélée de plus en plus concluante !

Enjauladito
« El pàjaro enjaulado encontra su libertad en la mirada de su Reina »